Glissement de terrain en Norvège: «La route s’est pliée devant nous avant de se briser. Et puis il y avait un trou»
Publié

Glissement de terrain en Norvège«La route s’est pliée devant nous avant de se briser. Et puis il y avait un trou»

Trois amis ont vu la chaussée se dérober sous leurs yeux, tôt mercredi, lorsqu’une importante coulée de boue a emporté une partie de leur petite ville.

Mercredi, vers 4h du matin, les habitants de Gjerdrum ont été réveillés en sursaut. Un important glissement de terrain venait d’avaler une partie d’un quartier résidentiel de cette petite ville de 5000 habitants située au nord d’Oslo. Plusieurs maisons ont été emportées. D’autres se sont effondrées durant la journée, fragilisées par un sol devenu très instable.

Une quinzaine de propriétés ont été touchées, selon la presse locale. Mercredi soir, 11 personnes manquaient toujours à l’appel. Parmi elles se trouvaient des enfants. «Nous ne savons pas si ces personnes sont dans la zone touchée par le glissement de terrain, si elles sont parties en vacances ou si elles sont dans l’incapacité de contacter la police», avait précisé un plus tôt la police dans un communiqué. Dix personnes ont été blessées, dont une grièvement atteinte, qui a dû être transférée dans un hôpital de la capitale.

Parmi les spectaculaires images de la catastrophe, relayées par la presse et sur les réseaux sociaux, on remarque une voiture garée à quelques mètres du précipice. Ce véhicule appartient à un jeune Norvégien, qui a assisté avec ses amis à un spectacle qu’il n’oubliera jamais: la route s’est littéralement dérobée sous leurs yeux. «Nous étions en train de rentrer de chez un autre ami et nous roulions calmement en raison des conditions météo, a déclaré l’un des rescapés au quotidien norvégien «Dagbladet». «Tout à coup, on a vu la route se plier devant nous avant de se briser. Au début on n’a pas compris ce qu’il se passait, mais ensuite on a vu qu'il y avait un trou dans le sol», a poursuivi Edvard.

keystone-sda.ch

«Le plus grand de ces derniers temps»

La terre qui a glissé mercredi matin est une argile spécifique, présente en Norvège et en Suède, qui peut se transformer en fluide et s’effondrer rapidement. Cette situation «très instable» a forcé les autorités à procéder à l’évacuation d’environ 700 personnes dans l’urgence. Près de 1500 personnes pourraient avoir à quitter la région pour des raisons de sécurité, a prévenu la municipalité. Des habitants ont en effet appelé les services d’urgence en racontant que leur maison entière bougeait, a raconté le chef des opérations de secours Roger Pettersen, jugeant la situation «grave».

Selon la Direction norvégienne des eaux et de l’énergie (NVE), le glissement d’environ 300 mètres par 700 est «le plus grand qu’a connu la Norvège ces derniers temps, en raison du nombre de maisons touchées et du nombre de personnes évacuées». «La probabilité d’un glissement de terrain similaire dans la région est faible», a cependant estimé Laila Hoivik, porte-parole de NVE.

(mst/AFP)

Ton opinion