Divertissement: La RTS entre dans la danse
Publié

DivertissementLa RTS entre dans la danse

Plus de sept ans après le début de «Danse avec les stars», la chaîne décide enfin de se lancer sur les parquets.

par
Julienne Farine

Non, la RTS n'est pas en retard. Du moins selon Thierry K. Ventouras, chef de l'Unité divertissement de la RTS. «Je crois qu'on est totalement en phase», dit-il, mettant en avant l'engouement des gens pour les cours de danse et pour les festivals consacrés à cet art. S'il a fallu attendre autant d'années pour voir arriver une telle émission, c'était une question de budget.

«Nous avons les moyens de produire un certain nombre de grandes émissions à l'année. Nous sommes obligés d'aller au bout d'un projet pour en lancer un autre. «Alors, on danse?» a remplacé «Un air de famille», explique Thierry K. Ventouras. Le nouveau programme a coûté 150 000 francs par épisode, soit environ 20% de moins que celui qui l'a précédé. Pour faire des économies, tous les épisodes ont été tournés à la suite.

Ceux qui s'attendent à regarder un «Danse avec les stars» version romande peuvent passer leur chemin. Dans l'émission présentée par Mélanie Freymond, aucune célébrité à l'horizon et le gagnant ne sera pas désigné par les téléspectateurs, mais par un jury composé de deux danseurs professionnels et du patineur Stéphane Lambiel. «On est vraiment aux antipodes de TF1. Nous sommes dans la proximité. Nos stars, ce sont les Romands», assure le chef de l'Unité divertissement.

«Alors, on danse?»

Samedi, 20 h 45, RTS Un

Ton opinion