Actualisé 01.05.2011 à 19:07

Mondiaux de hockeyLa Russie a tremblé avant la victoire

La Russie a tremblé dimanche aux Mondiaux de hockey sur glace en Slovaquie. Elle a dû attendre la 57e minute pour battre la Slovénie 6-4.

La Russie a battu la Slovénie aux Mondiaux de hockey sur glace en Slovaquie.

La Russie a battu la Slovénie aux Mondiaux de hockey sur glace en Slovaquie.

Défaite par l'Allemagne vendredi (0-2), la Russie a connu mille tourments pour se remettre sur les bons rails dans le groupe A du Championnat du monde. Les hommes de Slava Bykov ont dû attendre la 57e pour se défaire de la Slovénie (6-4), au lendemain de l'incroyable succès de la Norvège face à la Suède dans le groupe C (5-4 tab).

Les Slovènes ont longtemps cru réaliser l'un des plus grands exploits de leur histoire. A quatre minutes du terme de la partie, ils tenaient encore en échec l'un des favoris du tournoi. Menés 4-2, les joueurs des Balkans ont fait parcourir un frisson dans le dos des Russes en égalisant grâce à Bostjan Golicic (48e) et Rok Pajic (52e).

Mais la phalange de l'entraîneur «fribourgeois» a fait preuve de caractère et a évité l'affront. Alexander Radulov a permis à sa formation de reprendre l'avantage à 219 secondes de la fin avec l'énergie du désespoir et Sergeï Zinoviev a définitivement assuré le succès en toute fin de rencontre. Les Slovènes ont pourtant plus tiré au but que leurs adversaires (35 à 25).

La sensation du week-end est venue samedi des crosses norvégiennes. Pour la première fois de l'histoire, 61 ans après leur première confrontation, la Norvège a battu la Suède. Après le score de parité (4-4) à l'issue de la prolongation, Per-Age Skroder et Mathis Olimb ont converti leur penalty, tandis que Lars Haugen a été parfait devant son filet (5-4 tab).

La France explose

Avec un peu plus de finesse technique devant le but, l'équipe de France aurait pu rêver à faire mieux que de la figuration devant le Canada (9-1). Marc-André Gargnani a certes ouvert le score après simplement 62 secondes, mais comme face à la Suisse (0-1 ap) en ouverture du groupe B, les Bleus et Laurent Meunier notamment ont beaucoup trop gâché devant le but adverse.

Jason Spezza (7e) et Jeff Skinner (13e) ont alourdi l'addition lors d'une première période disputée sur un patin et Cristobal Huet en a fait les frais. C'est Fabrice Lhenry qui a pris la relève, mais le portier champion de France avec Rouen n'a pas fait mieux. Pire, il n'a vraiment pas été à son avantage sur les deux réussites de Chris Stewart et Alex Pietrangelo à la 37e. Brent Burns, Rick Nash, Jeff Skinner et Travis Zajac ont alourdi le score lors de l'ultime période.

Les Tchèques gagnants

Le tenant avait entamé victorieusement sa défense de titre samedi. Longtemps accrochée par la Lettonie dans le groupe D, la République tchèque finissait tout de même par passer l'épaule (4-2). Face à des Baltes sans complexe, les Tchèques devaient attendre une réussite de Martin Havlat (42e) pour se tirer du piège dans lequel ils s'étaient fourrés. Lauris Darzins et Roberts Bukarts avaient donné deux fois l'avantage à la Lettonie, mais Tomas Rolinek et Patrik Elias avaient répondu dans la foulée.

Dans l'après-midi de samedi dans la même poule, trois buts finlandais sur cinq avaient été inscrits en supériorité numérique, lors de la victoire face au Danemark (5-1). Jarkko Immonen avait été le premier à tromper Frederik Andersen à la 24e, puis Juhamatti Aaltonen creusait l'écart treize minutes plus tard. Antti Pihlström, Mikael Granlund et Tuomo Ruutu asseyaient le succès des leurs en troisième période. En soixante minutes, les Danois n'avaient cadré que neuf tirs (!), mais sauvaient tout de même l'honneur par Nichlas Hardt. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!