Finale des Mondiaux: La Russie de Bykov garde sa couronne
Actualisé

Finale des MondiauxLa Russie de Bykov garde sa couronne

Au sortir d'un match âprement disputé face au Canada, les Russes sont parvenus à conserver leur titre conquis l'an dernier.

par
Maxime Huber
Berne

La «finale de rêve» que tout un chacun attendait, organisateurs, fans de hockey sur glace et médias, notamment, entre le Canada et la Russie a tenu toutes ses promesses dimanche soir à Berne.

Vitesse, précision dans le geste, engagement physique, tous les ingrédients du hockey moderne étaient en effet sur la glace de la BernArena, pour la plus grande joie des 11 454 supporters (guichets fermés) en possession d'un précieux sésame pour l'ultime rencontre de ce Mondial 2009.

Remake de la finale de l'an passé au Québec, qui avait vu la Russie s'imposer en prolongation (5-4), cette partie a accouché du même résultat, à savoir une victoire slave au bout du suspense. Avec, par ailleurs, un constat indéniable: l'hégémonie de ces deux nations sur la planète hockey.

Deux attaquants présents en Suisse trois semaines durant symbolisent incontestablement cette suprématie canado-russe. D'un côté, l'on trouve la roquette russe Ilya Kovalchuk, véritable leader d'une formation russe par moments dépendantes de ses accélérations décisives. De l'autre, le magicien québécois Martin Saint–Louis, meilleur compteur de ce tournoi avec quinze unités. Concurrents au titre de «meilleur joueur du tournoi», ces deux stars ont fait étalage de toute leur classe sur les patinoires de Berne et de Kloten.

Il fallait néanmoins désigner un vainqueur et un perdant. Un heureux et un déçu. Reste qu'avec de tels promoteurs de spectacle c'est assurément au final le hockey sur glace dans toute sa globalité qui en ressort gagnant.

Russie - Canada 2-1 (1-1 1-0 0-0)

Dominateurs au sortir de leur première infériorité numérique purgée sans dommage, les Canadiens ouvraient la marque par Spezza à la 6e. Piqués au vif, les Russes se ruaient à l'assaut de la cage de Roloson, et, profitant de leur deuxième situation spéciale, réussissaient à recoller au score grâce à Saprykin (13e).

Se montrant dangereuses à tour de rôle, aucune des deux équipes ne parvenait néanmoins à se détacher, et ce jusqu'à un petit exploit individuel de ce diable de Radulov, qui relançait les affaires russes dans la période médiane. Un avantage synonyme de titre mondial que les hommes de Bykov ont défendu à corps perdu durant l'ultime reprise.

Malheureux dans leurs tentatives, et se heurtant à un mur nommé Bryzgalov, les Canadiens devaient s'avouer vaincus, pour la seconde année consécutive.

Télégramme:

PostFinance Arena, 11454 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Orszag (Slq)/Rönn (Fin); Blumel (Tch)/Feola (EU). Buts: 6e Spezza (Doan, Weber) 0-1. 13e Saprykin (Atyushov, Kalinin/à 5 contre 4) 1-1. 35e Radulov (Gorovikov) 2-1.

Pénalités: 2 x 2' contre la Russie; 3 x 2' contre le Canada.

Russie: Bryzgalov; Nikulin, Proshkin; Atyushov, Kalinin; Tverdovsky, Vishnevsky; Grebeshkov, Korneyev; Morozov, Tereschenko, Kovalchuk; Saprykin, Gorovikov, Radulov; Frolov, Zinoviev, Perezhogin; Mozyakin, Kuryanov.

Canada: Roloson; Weber, Hamhuis; Doughty, Vlasic; Coburn, Phillips; Fisher, Zajac, Horcoff; Doan, Spezza, Heatley; Stamkos, St-Louis, Roy; Armstrong, Lombardi, Upshall.

Notes: Temps mort: Canada (59'33''). Le Canada sans gardien de 58'52'' à la fin de la rencontre.

Le palmarès du championnat du monde:

1989: URSS. 1990: URSS. 1991: Suède. 1992: Suède. 1993: Russie. 1994: Canada. 1995: Finlande. 1996: République tchèque. 1997: Canada. 1998: Suède. 1999: République tchèque. 2000: République tchèque. 2001: République tchèque. 2002: Slovaquie. 2003: Canada. 2004: Canada. 2005: République tchèque. 2006: Suède. 2007: Canada. 2008: Russie. 2009: Russie.

Le classement final du championnat du monde 2009:

1. Russie. 2. Canada. 3. Suède. 4. Etats-Unis. 5. Finlande. 6. République tchèque 7. Lettonie. 8. Biélorussie. 9. Suisse. 10. Slovaquie. 11. Norvège. 12. France. 13. Danemark. 14. Autriche. 15. Allemagne. 16. Hongrie.

Le classement mondial après le championnat du monde de Berne et Kloten:

1. Russie 3200. 2. Canada 3160. 3. Suède 3095. 4. Finlande 3050. 5. Etats-Unis 2925. 6. République tchèque 2915. 7. Suisse 2825. 8. Biélorussie 2660. 9. Slovaquie 2620. 10. Lettonie 2610. 11. Norvège 2545. 12. Allemagne 2480. 13. Danemark 2435. 14. France 2340. 15. Italie 2290. 16. Autriche 2225. 17. Slovénie 2190. 18. Kazakhstan 2165. 20. Hongrie 2130.

Composition des groupes en vue du prochain championnat du monde en Allemagne (7 au 23 mai/Gelsenkirchen/Cologne/Mannheim):

Groupe A: Russie. Biélorusie. Slovaquie. Kazakhstan. Groupe B: Canada. Suisse. Lettonie. Italie. Groupe C: Suède. République tchèque. Norvège. France. Groupe D: Finlande. Etats-Unis. Allemagne. Danemark.

Ton opinion