Economie: La Russie exclue du Forum de Davos, l’Ukraine pourrait prendre le devant de la scène
Publié

ÉconomieLa Russie exclue du Forum de Davos, l’Ukraine pourrait prendre le devant de la scène

Le World Economic Forum (WEF) prend ses distances avec la Russie, un partenaire important – un changement d’ère et peut-être une nouvelle scène pour Volodymyr Zelensky dès le 22 mai prochain.

Vladimir Poutine avait participé virtuellement à l’édition 2021.

Vladimir Poutine avait participé virtuellement à l’édition 2021.

AFP

Le World Economic Forum (WEF) a pris parti pour l’Ukraine, si bien qu’aucun participant russe ne devrait se trouver au prochain Forum de Davos qui se tiendra du 22 au 26 mai prochains. C’est la première fois depuis l’ère Gorbatchev que cet événement international ne comptera aucun ressortissant du pays de Vladimir Poutine – un changement d’époque, souligne la «NZZ am Sonntag» aujourd’hui. Car la Russie était un partenaire important du WEF.

Les habitués de l’événement ne pourront donc pas se rendre à la Russia House, qui ne sera pas construite cette année, ni aux légendaires soirées de l’oligarque russe Oleg Deripaska. Exclues également, trois partenaires stratégiques du WEF, désormais sanctionnés: la banque VTB, le groupe énergétique Gazprom et la Sberbank dont le directeur était, depuis 2011, membre du Board of Trustees, plus haut organe de direction du WEF. En tant que partenaires stratégiques, ces trois entreprises payaient au WEF environ 600’000 francs par an, selon un initié, indique le journal zurichois. En contrepartie, elles pouvaient participer à l’élaboration du programme du Forum.

Plus aucun financement russe

Le porte-parole du WEF, Samuel Werthmüller assure que l’argent russe ne parvient plus au forum. VTB, Gazprom et Sberbank ont disparu de la liste des partenaires stratégiques, et le directeur de la Sberbank n’est plus mentionné comme membre du Board of Trustees. Et le WEF va encore plus loin et fait disparaître les traces de coopérations antérieures: le Centre for Cybersecurity, créé en 2018, initiative commune de cybersécurité du WEF et de la Sberbank, ne mentionne plus dite banque comme partenaire fondateur. Une volonté de dissimuler ces collaborations aujourd’hui devenues gênantes? Samuel Werthmüller le réfute: «Nous respectons simplement les sanctions.»

Nouvelle scène pour l’Ukraine

Cette année Davos pourrait devenir la scène de l’Ukraine, note la «NZZ am Sonntag». Les journaux du groupe CH-Media ont ainsi indiqué que Klaus Schwab, fondateur et président exécutif a invité le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le porte-parole de l’ambassade ukrainienne à Berne dit qu’on ignore encore s’il viendra. Toutefois, il serait peu compréhensible qu’il laisse passer l’occasion de se présenter devant l’élite économique réunie, au moins virtuellement, estime le journal alémanique.

La neutralité en question pour le Conseil fédéral

(ewe)

Ton opinion

174 commentaires