Hockey - Mondiaux: La Russie se fait surprendre par l'Allemagne
Actualisé

Hockey - MondiauxLa Russie se fait surprendre par l'Allemagne

La troupe de Slava Bykov s'est inclinée 2-0 pour son premier match du championnat du monde face à l'Allemagne.

par
gyb
Reimer (à dr.) célèbre le deuxième but allemand

Reimer (à dr.) célèbre le deuxième but allemand

Le Canada a réussi son entrée en matière au Championnat du monde en Slovaquie. Dans la deuxième rencontre du groupe de la Suisse, les Nord-Américains ont écarté la Biélorussie (4-1).

La constellation de stars de Ken Hitchkock n'a toutefois pas eu la partie facile contre les joueurs de l'Est. Les Canadiens sont parfaitement rentrés dans la rencontre en ouvrant la marque par Jordan Eberle après simplement 112 secondes, mais Andrei Stepanov - son premier but international - a remis sa formation à hauteur.

Largement supérieurs, les joueurs à la feuille d'érable ont fait une première différence par Jeff Skinner (31e). John Tavares, le coéquipier de Mark Streit aux New York Islanders, a ensuite donné deux longueurs d'avance à sa formation (46e). Trois minutes plus tard, Eberle, encore lui, a fait passer le score à des allures bien sévères pour des Biélorusses qui n'ont jamais refusé le jeu.

La sensation allemande

L'Allemagne crée la surprise La première grosse sentation de ce Mondial est venue du groupe A et de Bratislava. Après 32 essais infructueux, l'Allemagne est enfin venue à bout de la Russie (2-0) lors d'une compétition planétaire.

Slava Bykov et sa troupe ne pouvaient pas plus mal commencer leur tournoi. Thomas Greilinger a d'abord profité d'une bévue d'Evgeni Nobokov (25e) pour ouvrir le score. A deux minutes du terme de la partie, Patrick Reimer a inscrit en contre le but de la sécurité.

Dans cette même poule, la Slovaquie a parfaitement débuté «son» Mondial. Les joueurs de Glen Hanlon ont longtemps buté sur de courageux Slovènes, mais ont fini par passer l'épaule lors de la troisième période (3-1). Mis sous pression par un but d'Ales Kranjc (23e), les joueurs locaux ont d'abord répondu par l'inévitable Miroslav Satan (36e). Au début de la dernière période, Peter Podhradsky (48e) a fait exploser les 9248 spectateurs de l'Orange Arena et l'ancien Bernois Lubos Bartecko a assuré la victoire slovaque dans la cage vide (60e).

Ton opinion