La Russie veut interdire les armes dans l'espace
Actualisé

La Russie veut interdire les armes dans l'espace

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a présenté mardi à la Conférence sur le désarmement à Genève un projet de traité d'interdiction des armes dans l'espace.

L'initiative est parrainée conjointement par la Russie et la Chine.

Le projet vise à interdire le déploiement de tout type d'arme dans l'espace ainsi que le recours à la force et la menace de recourir à la force contre des objets spatiaux.

«Le déploiement d'armes dans l'espace par un Etat provoquerait inévitablement une réaction en chaîne», a déclaré M. Lavrov dans un discours prononcé devant la Conférence, qui compte 65 membres. Il a mis en garde contre le risque «d'une nouvelle spirale dans la course aux armements, à la fois dans l'espace et sur Terre.»

M. Lavrov a souligné que la course aux armes nucléaires avait mené à la Guerre froide, «qui a duré plus de quarante ans et a conduit à un gigantesque gaspillage de matériel et de ressources aux dépens de solutions pour le problème du développement.»

Risque de conflit

«Malheureusement, le monde qui s'est débarrassé de la guerre froide n'a pas atteint jusqu'à présent un nouvel équilibre», a-t-il estimé. «Le risque de conflit, y compris dans des régions proches des frontières russes, est très élevé», a déclaré le ministre.

Les tensions entre la Russie et les Etats-Unis se sont accentuées ces dernières années à propos du projet américain de mettre en place une nouvelle génération de boucliers antimissiles. Moscou a dénoncé vivement la volonté américaine d'installer une partie de ce bouclier en Europe orientale.

La Conférence sur le désarmement n'a jamais réussi, ces dix dernières années, à parvenir au consensus nécessaire pour le lancement de négociations sur un quelconque dossier. (ats)

Ton opinion