Crise ukrainienne: «La Russie veut lancer une 3e Guerre mondiale»

Actualisé

Crise ukrainienne«La Russie veut lancer une 3e Guerre mondiale»

Le Premier ministre ukrainien a appelé vendredi la communauté internationale à «s'unir contre l'agression russe» en Ukraine.

«Les tentatives d'agression de l'armée russe sur le territoire de l'Ukraine mèneront à un conflit sur le territoire de l'Europe. Le monde n'a pas oublié la Seconde Guerre mondiale et la Russie veut lancer une troisième guerre mondiale», a déclaré Arseni Iatseniouk lors d'un conseil des ministres. «Le soutien de la Russie aux terroristes en Ukraine constitue un crime international, et nous appelons la communauté internationale à s'unir contre l'agression russe», a-t-il ajouté.

L'opération contre les pro-Russes continue

Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov a déclaré de son côté que l'opération de sécurité lancée contre les séparatistes pro-russes des régions orientales se poursuivait.

«Il n'y a eu aucune suspension de l'opération antiterroriste en lien avec la menace d'une invasion des forces armées russes», a écrit le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov sur sa page Facebook. «L'opération se poursuit. Les terroristes devraient se tenir en permanence sur leurs gardes. Les civils n'ont rien à craindre.»

«Contrairement aux rumeurs, seules des forces négligeables du Centre antiterrorisme (ndlr: qui implique l'armée et d'autres services de sécurité) ont été déployées, et aucun char ni blindé lourd», poursuit le ministre de l'Intérieur, qui précise que le Centre antiterrorisme dispose de moyens suffisants pour opérer 24 heures sur 24.

Merkel inquiète

De son côté, la chancelière Angela Merkel a fait connaître sa préoccupation sur la situation en Ukraine, lors d'une conversation téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine, a indiqué vendredi le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert. Elle «a exprimé, lors de cette conversation téléphonique, sa grande inquiétude à propos de la situation tendue dans l'est de l'Ukraine et a dit attendre du Gouvernement russe qu'il manifeste clairement son approbation de l'accord de Genève et qu'il travaille à sa mise en oeuvre», a dit M. Seibert, lors d'un point presse régulier.

(ats)

Un hélicoptère touché par un tir de lance-roquette

Un hélicoptère de l'armée ukrainienne a été touché vendredi par un tir de lance-roquette alors qu'il stationnait à l'aérodrome de Kramatorsk, dans l'Est séparatiste, et son pilote a été blessé, ont annoncé les autorités ukrainiennes.

«Un hélicoptère militaire Mi-8 a explosé sur l'aérodrome de Kramatorsk», a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué. Un responsable des services spéciaux ukrainiens, Vassyl Kroutov, cité par l'agence Interfax Ukraine, a précisé que l'appareil se trouvait au sol et que le commandant avait été blessé.

Ton opinion