Athlétisme: La Russie veut plus d'athlètes noirs
Actualisé

AthlétismeLa Russie veut plus d'athlètes noirs

Le président de la Fédération a envie d'attirer les talents du monde entier dans les académies du pays. Le but? Gagner plus de médailles, tout simplement.

Lyukman Adams, spécialiste russe du triple saut, est né en URSS en 1988, d'un père nigérian et d'une mère soviétique. Il n'a donc pas été naturalisé, contrairement à d'autres athlètes de couleur, qui pourraient être de plus en plus nombreux dans les années à venir.

Lyukman Adams, spécialiste russe du triple saut, est né en URSS en 1988, d'un père nigérian et d'une mère soviétique. Il n'a donc pas été naturalisé, contrairement à d'autres athlètes de couleur, qui pourraient être de plus en plus nombreux dans les années à venir.

Le président de la Fédération russe d'athlétisme, Valentin Balakhnichev, a appelé à la naturalisation d'athlètes noirs afin que la Russie puisse retrouver sa position dominante dans ce sport, rapporte la presse mercredi. «Les résultats des récents Championnats d'Europe à Zurich, dominés par la Grande-Bretagne et la France, ne nous laissent plus d'autre choix», a déclaré Balakhnichev, cité par le quotidien Novye Izvestia.

«Les athlètes noirs, qui constituent l'ossature de l'équipe de Grande-Bretagne, ont apporté à ce pays 14 de leurs 23 médailles», note-t-il.

«Pendant ce temps, nous ne faisons quasiment rien pour attirer de jeune talents noirs dans notre équipe afin de préserver notre position dominante dans ce sport, en Europe et dans le monde, a-t-il poursuivi. Pire, j'ai été sans cesse la cible de critiques pour mes efforts dans ce sens.»

Aux championnats d'Europe de Zurich, la Russie a terminé 4e au tableau des médailles avec 22 médailles dont seulement trois en or. Plus tôt cette année, plusieurs coureurs de fond kényans, qui ont exprimé le désir de devenir citoyens russes, ont disputé les Championnats de Russie à Kazan, sur 5000 m et 3000 m steeple. Aucun d'entre eux n'est parvenu à monter sur le podium.

Le patron de l'athlétisme russe a ajouté que près de cent étrangers ont demandé à intégrer l'Académie de culture physique de Volga, dans la République russe du Tatarstan, après l'annonce par l'administration de cette institution de la possibilité de former de jeunes venus de l'étranger.

«Nous avons reçu quantité de demandes de jeunes athlètes, a rappelé M. Balakhnichev. Nous avons absolument besoin d'adopter les mêmes méthodes que les Etats-Unis, où le développement du sport universitaire n'a pas d'équivalent dans le monde, et créer les conditions nécessaires à l'éclosion de talents qui seraient susceptibles plus tard de rejoindre l'équipe nationale», a-t-il insisté.

(si)

Ton opinion