Tennis - 2012: La saison de Federer en images
Actualisé

Tennis - 2012La saison de Federer en images

Le Bâlois a bouclé son exercice 2012 sur une défaite, lundi soir au Masters de Londres, contre Novak Djokovic. Revivez en texte et en images les exploits du No 2 mondial cette année.

par
Robin Carrel

La saison a commencé doucement pour le Suisse. En janvier, à Doha au Qatar, il a dû abandonner avant sa demi-finale face à Jo-Wilfried Tsonga (photo 1) en raison de douleurs au dos. Deux semaines plus tard, Federer était battu par Rafael Nadal en demis de l'Open d'Australie (photo 2). L'Espagnol s'est imposé 6-7 6-2 7-6 6-4. En quart de finale, il avait battu Juan Martin del Potro et ainsi signé sa 1000e victoire sur le circuit.

Dans la foulée, «Rodgeur» rentre au pays pour le premier tour de Coupe Davis. Il est vaincu à la surprise générale par l'Américain John Isner, sur terre battue à Fribourg (photo 3). La Suisse est éliminée par les Etats-Unis (0-5) et devra sauver sa place dans le Groupe mondial. Le rêve du «Saladier d'argent» s'éloigne encore. La semaine suivante, il remporte son premier trophée de la saison. En finale du tournoi de Rotterdam, il exécute Del Potro 6-1 6-4 (photo 4).

Défaite contre Roddick

Avant la première tournée américaine, il s'arrête en «voisin» à Dubaï, aux Emirats arabes unis. Il y réussit une prestation de haute volée et se paie le scalp d'Andy Murray en finale 7-5 6-4 (photo 5). Federer s'envole ensuite pour Indian Wells, où il s'offre le trophée (photo 6). Chahuté par Milos Raonic au 3e tour, il se venge de John Isner plus tard en finale et égale Nadal au nombre de Masters 1000 remportés (19). Il connaît son premier gros revers quelques jours plus tard à Miami. Le Bâlois y est éliminé par Andy Roddick dès les 32es de finale (photo 7).

Après un mois et demi de repos et d'entraînement, Federer renoue avec la compétition à Madrid. Il y dispute un tournoi solide sur la terre battue bleue qui a fait tant jaser et bat en finale le Tchèque Tomas Berdych (photo 8). Il s'agit de son 20e sacre au terme d'un Masters 1000, nouveau record. Il part ensuite pour Rome, toujours dans l'optique de préparer les Internationaux de France. «Rodg'» s'y incline en demi-finale face à Djokovic (6-7 2-6). C'est au même stade de la compétition et face à ce même Serbe qu'il s'inclinera à Roland-Garros (6-4 7-5 6-3/photo 9). Au tour précédent, il avait pourtant battu Del Potro après avoir été mené deux sets à rien.

Gazon béni, puis maudit

En juin, Roger Federer attaque avec appétit la saison sur gazon. Il perd d'abord à la surprise générale dans son «jardin» de Halle en finale face au revenant Tommy Haas. Mais le meilleur reste à venir. A Wimbledon, son tournoi préféré, il se joue en finale d'Andy Murray (4-6 7-5 6-3 6-4), s'offrant ainsi son 7e tournoi londonien (photo 10) et, cerise sur le gâteau, retrouvant «sa» place de No 1 mondial perdue en 2010. Ce retour sur le trône permet au Bâlois de dépasser le nombre record de semaines passées en tête de l'ATP par Pete Sampras (286).

Dans l'enchaînement, le Suisse peut réaliser un autre de ses rêves dans l'antre britannique. Malheureusement pour lui, il est exécuté en finale des Jeux olympiques de Londres par Andy Murray (2-6 1-6 4-6/photo 11) et doit se contenter de la médaille d'argent. En demi-finale, Federer avait livré une bataille hallucinante face à Juan Martin Del Potro. Il avait fini par s'imposer 19-17 au 5e set, après 4 heures et 26 minutes de jeu (photo 12). Il perd également le titre de double aux côtés de Stanislas Wawrinka. Les deux Helvètes, vainqueurs à Pékin quatre ans plus tôt, sont tombés sans gloire contre les Israéliens Erlich et Ram (photo 13) au 2e tour de l'Olympiade.

Echec à New York

Roger Federer se console bien vite de cette désillusion. A Cincinnati, il passe un mémorable 6-0 au premier set de la finale à Novak Djokovic, avant de s'imposer au tie-break lors de la deuxième manche (photo 14). Le Bâlois devra en revanche courber l'échine dès les quarts du dernier Grand Chelem de la saison à New York. Face à Tomas Berdych, il quitte pour la quatrième fois seulement depuis 2004 un «Majeur» avant le dernier carré (photo 15). A peine revenu de l'US Open, il sauve, avec Wawrinka, la place de la Suisse dans le Groupe mondial de Coupe Davis. A Amsterdam, la troupe de Séverin Lüthi s'en sort facilement (photo 16).

La fin de saison sera source de nombreux échecs pour Federer. Il est d'abord éliminé en demi-finale du Masters 1000 de Shanghaï début octobre par Murray et s'incline ensuite en finale «chez lui» à Bâle, contre un Del Potro jouant sur un nuage (6-4 6-7 6-7/photo 17). La suite, on la connaît: deux balles de set vendangées au deuxième set lundi face à Djokovic et c'est le Serbe qui finit la saison en fanfare (photo 18). Entre-temps, Federer avait renoncé à s'aligner à Paris-Bercy et ainsi perdu sa place de No 1 mondial.

Au final, «Rodgeur» a tout de même réussi un exercice 2012 plein. Six titres dont «Wim'», 71 victoires pour 12 revers, l'argent des JO, le record de Sampras battu... Vivement 2013!

Ton opinion