Hausse du prix de l’électricité: La saison de ski s’annonce plus chère que d’habitude

Publié

Hausse du prix de l’électricitéLa saison de ski s’annonce plus chère que d’habitude

De nombreuses stations augmentent leurs prix cet hiver pour faire face à la hausse des coûts de l’énergie.

par
obi/ofu
Certaines stations optent pour des modèles de prix dynamiques.

Certaines stations optent pour des modèles de prix dynamiques.

Photo: 20min/Vanessa Lam

«Chez nous, les cartes journalières et les cartes de plusieurs jours seront jusqu’à 5% plus chères», explique Yves Audrimont, du service de presse de Saastal Tourismus AG et de Saastal Bergbahnen, responsable du domaine skiable de Saas-Fee. Désormais, les cartes journalières pour adultes coûteront 79 francs au lieu de 75 francs.

Urs Gantenbein, directeur des Bergbahnen Wildhaus, dans le canton de Saint-Gall, confirme lui aussi la hausse du prix des billets. Alors qu’un forfait journalier pour adultes coûtait auparavant 55 francs, il est désormais facturé 58 francs. Cette augmentation ne permettrait toutefois de couvrir qu’une partie des hausses effectives des coûts. «Nous devons être en mesure d’assumer nous-mêmes le reste des coûts, non chiffrables à l’heure actuelle, résultant de l’augmentation massive des coûts de l’énergie pour le diesel, le mazout et l’électricité», explique Urs Gantenbein.

Prix dynamiques

Le prix de prévente des forfaits de ski Top 4, une offre combinée interrégionale pour toute la saison des quatre domaines skiables bernois Adelboden-Lenk, Gstaad, Jungfrau Ski Region et Meiringen-Hasliberg, augmente de 9,4% pour les adultes.

Au lieu de 777 francs, il faudra désormais débourser 850 francs. Outre les prix fixes, il existe des domaines skiables tels que le domaine d’Aletsch Riederalp (VS), Bettmeralp (VS) et Fiesch-Eggishorn (VS) qui travaillent avec des modèles de prix dynamiques (ndlr: la stratégie de prix dynamiques consiste à faire évoluer ce dernier en fonctionnant, par exemple, de la demande, du moment de l’achat ou du lieu d’achat – en ligne ou à la caisse).

Les domaines skiables d’Arosa-Lenzerheide (GR), Laax, Zermatt (VS), Engelberg-Titlis (LU) et Crans-Montana (VS) renoncent à une augmentation des prix, tout comme Verbier (voir encadré). «Le cours actuel de l’euro et la hausse de l’inflation ne nous permettent pas d’augmenter nos prix», explique Stefan Reichmuth, porte-parole des remontées mécaniques d’Arosa Lenzerheide. Malgré le franc fort, les touristes doivent continuer à venir skier en Suisse, espère-t-il. «Avec une augmentation des prix, nous perdrions en compétitivité», poursuit Stefan Reichmuth.

Téléverbier ne change pas ses prix

Ton opinion

248 commentaires