Football - Challenge League: La saison s'annonce explosive
Actualisé

Football - Challenge LeagueLa saison s'annonce explosive

Quatre des huit derniers Champions de Suisse, Zurich, Servette, Aarau et Neuchâtel Xamax, participeront dès samedi à la saison de Challenge League la plus belle de son l'histoire.

Le Servette FC version 2016-2017.

Le Servette FC version 2016-2017.

photo: Keystone/Salvatore di Nolfi

La relégation du FC Zurich et la promotion du Servette FC donnent du corps à un championnat qui a peiné jusqu'à présent à susciter un véritable engouement.

Le FC Zurich avec les millions des époux Canepa et la ferveur de sa Südkurve sera, bien sûr, l'équipe à battre. Qualifiés pour la phase de poules de l'Europa League à la faveur de leur succès en Coupe de Suisse, les Zurichois présentent un effectif qui doit leur permettre de survoler ce championnat. Uli Forte a réglé ses problèmes de gardien avec la venue d'Andris Vanins, dont personne ne peut oublier tout ce qu'il a apporté au FC Sion. Les transferts de l'ancien international Adrian Winter, de Roberto Rodriguez, l'aîné de la fratrie, de Kay Voser et de Dzengis Cavusevic (Saint-Gall) compensent le retour en Russie d'Alexander Kerzhakov et le départ imminent à Galatasaray d'Armando Sadiku dont le prêt cet hiver à Vaduz fut l'une des décisions les plus tragiques arrêtées par les Canepa.

Le comportement des supporters zurichois sera, bien sûr, scruté à la loupe. On a failli connaître le pire au soir du mercredi 25 mai lorsque la relégation du FCZ fut actée. La victoire face à Lugano quatre jours plus tard en finale de Coupe de Suisse contre Lugano n'a pas vraiment apaisé la colère de la «Südkurve». On ose imaginer ce qui pourrait se produire si les joueurs d'Uli Forte avaient la mauvaise idée de s'incliner par exemple à Baulmes face au Mont...

Le pari Alphonse

Après une saison en Promotion League qui a finalement coulé comme un fleuve tranquille, le Servette FC entrera dans le vif du sujet dès samedi avec un premier derby contre Neuchâtel Xamax à la Maladière. Il est ardu de porter un jugement sur la valeur d'une équipe qui est à la fois soutenu par l'une des plus grandes marques horlogères du pays par le truchement de sa fondation et qui est incapable de conserver ses meilleurs talents. Cette saison, l'entraîneur Anthony Braizat ne possède pas vraiment l'effectif pour défier vraiment le FC Zurich. Ancien joueur du... FCZ justement, Alexandre Alphonse peut-il être à 34 ans le buteur qui empêchera le Servette FC de tomber trop vite dans le ventre mou du classement ?

Troisième équipe romande en lice, Le Mont limitera ses ambitions au maintien. Les Vaudois aborderont cette saison avec un nouvel entraîneur - John Dragani - et avec cinq joueurs qui ont participé à la promotion de.. Lausanne-Sport en Super League. Cette troisième saison de suite en Challenge League s'annonce peut-être la plus compliquée pour Le Mont. Mais elle sera certainement la plus exaltante avec la venue à Baulmes des grands noms du football suisse.

Aarau et Wil avant les Romands

Derrière le FCZ, Aarau et Wil semblent mieux armés que Neuchâtel Xamax et Servette pour apporter une once de contradiction. Au Brügglifeld, Marco Schällibaum misera sur Sébastien Wüthrich, qui sort d'une année «blanche» à Montpellier, et sur Geoffrey Tréand qui peut, à 30 ans, s'imposer comme l'un des meilleurs attaquants du championnat. La saison dernière, Marco Schällibaum est peut-être venu trop tard aux affaires - la fin octobre - pour qu'Aarau puisse vraiment s'immiscer dans la course pour la promotion.

A Wil, l'échec cuisant concédé devant le Lausanne Sport la saison dernière n'a pas, apparemment, freiné l'ardeur des investisseurs turcs. «Ils ont investi 13,5 millions d'euros», lâche Uli Forte qui connaît bien la maison pour avoir entraîné le club de 2006 à 2008. Ugur Tütüneker, qui va entraîner pour la première fois hors de la Turquie, ne pourra pas faire pire que son prédécesseur Kevin Cooper...

Dauphin du Lausanne-Sport au printemps dernier, Neuchâtel Xamax entend continuer à «grandir». Le retour au bercail de Raphaël Nuzzolo est un joli coup réussi par les dirigeants xamaxiens. Michel Decastel pourra également compter sur l'apport de l'attaquant valaisan Gaëtan Karlen et de l'Albanais Samir Ramizi qui a brillé ces trois dernières saisons à Wohlen.

(ats)

Ton opinion