Chômage en France: La salariée de Pôle Emploi se versait des indemnités
Actualisé

Chômage en FranceLa salariée de Pôle Emploi se versait des indemnités

Une femme a été condamnée à la prison avec sursis pour escroquerie par personne chargée d'une mission de service public, abus de confiance, faux et usage de faux.

L'ex-employée de 48 ans, qui travaillait dans une agence du sud de la France jusqu'en 2017, a été reconnue coupable et condamnée à deux ans de prison avec sursis. (photo: AFP)

L'ex-employée de 48 ans, qui travaillait dans une agence du sud de la France jusqu'en 2017, a été reconnue coupable et condamnée à deux ans de prison avec sursis. (photo: AFP)

L'affaire, assez rare à Pôle Emploi selon le syndicat Snap, a été jugée mercredi. L'ex-employée de 48 ans, qui travaillait dans une agence du sud de la France jusqu'en 2017, a été reconnue coupable et condamnée à deux ans de prison avec sursis. De même qu'un collègue de 42 ans en CDD, condamné à six mois de prison avec sursis. Principale prévenue dans ce dossier, l'employée indélicate devra rembourser près de 12' 000 euros à Pôle Emploi, ainsi que 29'000 euros solidairement avec son collègue.

Selon le parquet, elle ouvrait sur ordinateur des dossiers d'indemnisation à des noms d'allocataires existants ou non et y inscrivait des coordonnées bancaires réelles ou pas, ainsi que les siennes et les versements étaient effectués sur son compte, des faits qui se sont étalés au moins de 2013 à 2017. Elle était poursuivie pour escroquerie par personne chargée d'une mission de service public, abus de confiance, faux et usage de faux, et son collègue pour recel.

Pôle Emploi s'est refusé à tout commentaire. (20 minutes/afp)

Ton opinion