Actualisé 12.03.2010 à 02:16

Fusion

La Savoie pourrait devenir un nouveau canton suisse

Certains politiciens de France voisine en ont marre. Ils souhaitent intégrer la Confédération helvétique.

de
Renaud Bournoud et Winnie Covo

«C'est clair qu'on préfère la Suisse à la France», clame Patrice Abeille, secrétaire général de la Ligue savoisienne. A quelques jours des élections ré­gionales, les séparatistes savoyards profitent de l'engouement politique pour relancer un débat vieux de cent ­cinquante ans.

En 1860, la France annexait la Savoie. Depuis, ils sont une majorité à vouloir retrouver leur indépendance. «Notre pays a énormément perdu de son prestige. Dans les années 1960, il y avait de Gaulle, la bombe atomique était nou­velle. Maintenant, France rime avec chômage et déficit!» explique Patrice Abeille.

L'adhésion à la Suisse revient dans les propositions de la Ligue savoisienne en réaction à un sondage Link datant de 2008, nous explique-t-on du côté de son secrétariat central. Il démontrait que 56% de Romands et 40% des Alémaniques étaient favorables à ce que les régions voisines de Franche-Comté et de Savoie deviennent des cantons suisses. Le maire d'Evian, Marc Francina, voit cela d'un tout autre œil: «Nos aïeuls auraient dû y réfléchir avant. Nous sommes un département nanti et avons la chance de bénéficier de la Suisse pour les emplois. Nous avons notre importance, Paris nous regarde.»

«Paris décide de tout et il n'y a même plus de sous!» s'insurge quant à lui Jean-­Philippe Allenbach, du Mouvement Franche-Comté, région qui elle aussi serait intéressée par un rapprochement avec la Confédération. «Il y a une vague de «rattachéistes», nous voulons devenir un canton suisse», ajoute-t-il. «S'ils veulent relayer l'esprit pacifique de la ville de Genève, c'est très bien», commente quant à lui Rémy Pagani, le maire la Cité de Calvin, passablement amusé par l'initiative de ses voisins.

Le chiffre: 55%

C'est le pourcentage de Savoyards désireux de quitter la France une fois pour toutes. Selon un sondage organisé par «Le Dauphiné Libéré» au mois d'avril 2009, ils seraient 40% à vouloir l'indépendance, 14% à souhaiter un rattachement à la Suisse et 1% à l'Italie.

Que pensez-vous d’agrandir le pays avec des régions limitrophes?

Charles, 33 ans, RH

«Au niveau économique, c’est intéressant, car les Savoyards paieraient aussi leurs impôts en Suisse.»

Tina, 26 ans, comptable

«C’est une bonne idée pour le tourisme suisse. Le lac Léman serait ainsi entièrement helvétique.»

Kevin, 19 ans, apprenti

«Nous avons établi nos frontières dans la douleur. Pas question de les modifier pour les Français.»

Lorenia, 22 ans, apprentie

«C’est bien d’agrandir le territoire. De plus, les frontaliers feraient enfin partie de notre pays.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!