bulle: La scène indé française déboule sur la Gruyère
Actualisé

bulleLa scène indé française déboule sur la Gruyère

Ebullition propose une affiche pop-rock de qualité pour samedi soir, avec trois formations de choix.

par
Arnaud di Clemente

En tête d'affiche, Daisybox. Le trio parisien, qui a déjà roulé sa bosse sur toutes les grandes scènes d'Europe et au-delà, nous revient fort d'un nouvel album paru en 2008, «Polyester». On cite volontiers des noms comme Blur ou les Dandy Warhols pour désigner les goûts de leurs fans, mais eux rejettent avec puissance l'étiquette de «rock français», lui préférant une plurivocité qui les a fait connaître bien plus loin que les limites des pays francophones.

Leur dernier opus marque une sorte de renouveau dans leur biographie, bijou salué par les critiques et qui est né d'un besoin urgent de spontanéité après avoir traversé une période difficile après la sortie de «Diagnostic» en 2005. Ils présentent donc depuis septembre la mouture live de leurs dernières compositions, accompagnés sur scène par un quatrième musicien.

De France également, Subway leur tient compagnie pour cette virée dans nos contrées. Quatuor hautement rock'n'roll et purement féminin, ce groupe est un magnifique exemple de la qualité qui caractérise la scène indé française actuelle. Elles joueront les titres nerveux et poétiques de «L'intranquille», leur cinquième album, sorti fin 2007. Enfin, en première partie de tout ce beau monde, le duo suisse Masi viendra nous présenter son tout dernier disque, «How Long Is Now».

Ebullition, sa 14, 22h.

Ton opinion