Corée du Nord: La sécheresse aggrave la pénurie alimentaire
Actualisé

Corée du NordLa sécheresse aggrave la pénurie alimentaire

L'épisode de sécheresse prolongé qui sévit actuellement en Corée du Nord risque d'appauvrir la récolte annuelle de riz, ajoutant aux habituelles pénuries alimentaires.

1 / 206
07.07.2016 La Corée du Nord a estimé vendredi que les sanctions financières prises la veille par Washington contre Kim Jong-Un équivalaient à une «déclaration de guerre».

07.07.2016 La Corée du Nord a estimé vendredi que les sanctions financières prises la veille par Washington contre Kim Jong-Un équivalaient à une «déclaration de guerre».

AP/Wong Maye-e
06.07.2016 Les Etats-Unis ont annoncé mercredi des sanctions financières contre le leader nord-coréen Kim Jong-Un pour violations des droits de l'homme.

06.07.2016 Les Etats-Unis ont annoncé mercredi des sanctions financières contre le leader nord-coréen Kim Jong-Un pour violations des droits de l'homme.

epa/Kcna
02.06 Le communiqué publié par l'ONU mercredi condamne les deux tirs d'avril ainsi que celui conduit mardi qui s'est soldé par un nouvel échec.

02.06 Le communiqué publié par l'ONU mercredi condamne les deux tirs d'avril ainsi que celui conduit mardi qui s'est soldé par un nouvel échec.

Kcna

La production alimentaire nord-coréenne pourrait être amoindrie de 10% cette année par rapport à 2014, et même de 20% si les pluies étaient toujours aussi faibles d'ici juillet, selon le ministère sud-coréen de l'Unification. En mai, les précipitations mesurées sur l'ensemble du territoire ne représentait qu'à peine plus de la moitié des précipitations moyennes enregistrées au cours du même mois entre 1981 et 2010.

La Corée du Nord, dont l'économie et l'agriculture sont en ruines après des décennies de gestion désastreuse et de ressources consacrées au programme nucléaire, a connu une famine meurtrière dans la seconde moitié des années 90. Des centaines de milliers de personnes sont mortes alors, selon les ONG. Les Nations unies estiment que près d'un enfant nord-coréen sur trois est rachitique.

Des réformettes ont toutefois pu améliorer les rendements et l'ordinaire des paysans, selon le ministère de l'Unification. La production agricole aurait ainsi reculé de 10'000 tonnes seulement l'an dernier, à 4,8 millions de tonnes, malgré une sécheresse tout aussi sévère.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, qui a succédé à son père Kim Jong-Il à la mort de celui-ci en décembre 2011, a autorisé les paysans à conserver 30% de leur quota de production, plus les éventuels excédents. En 2014, ce ratio a été porté à 60%. (afp)

Ton opinion