La sécurité de l'Euro ne sera pas laissée au hasard
Actualisé

La sécurité de l'Euro ne sera pas laissée au hasard

HITZKIRCH (LU). Les forces de sécurité en prévision de l'Euro 2008 ont entamé leur formation.

«La minorité de fauteurs de troubles déterminée à perturber l'Euro 2008 se verra proposer un carton rouge résolu», a déclaré hier Christoph Vögeli, responsable de la formation des 267 cadres moyens et supérieurs des forces d'intervention. Les participants sont issus de tous les corps de police de Suisse, de la Landespolizei du Liechtenstein, de l'Office fédéral de la police (Fedpol), de la police des chemins de fer, du Corps des gardes-frontière et du consortium des services de sécurité privés (PriSec-E08) constitué par Securitas et Protectas. Ces cours doivent permettre aux participants d'évaluer correctement les risques dans le cadre d'une manifestation de grande ampleur et de les maîtriser avec les moyens adéquats. Le hooliganisme et le système national d'information sur les hooligans, «Hoogan», sont abordés. Des policiers allemands sont aussi présents pour témoigner de leurs expériences pendant la Coupe du Monde de football de 2006. «La coopération internationale a son importance dans le lutte contre le hooliganisme», a souligné Christoph Vögeli. Dans toute l'Europe, les déplacements des hooligans seront contrôlés afin de les empêcher d'entrer en Suisse pendant l'Euro 2008. Le tirage au sort des groupes le 2 décembre à Lucerne livrera des éléments essentiels pour les dispositifs sécuritaires.

ats

Ton opinion