Super League: «La sécurité des joueurs est la priorité»
Actualisé

Super League«La sécurité des joueurs est la priorité»

Stephan Studer a sifflé à la 67e la fin de la partie entre Sion et Saint-Gall (0-0). Le terrain était devenu impraticable en raison des fortes chutes de neige.

par
Tim Guillemin
Sion
Le match s'est joué dans des conditions dantesques.

Le match s'est joué dans des conditions dantesques.

«Des joueurs m'ont proposé d'arrêter déjà en première période, mais ce ne sont pas eux qui décident. Lorsqu'on est revenus sur le terrain pour disputer la deuxième mi-temps, j'ai compris que ce serait compliqué. Beaucoup de joueurs commençaient à glisser. A la 67e, j'ai pris la décision que je jugeais la meilleure, à savoir arrêter la partie. La sécurité des joueurs est la priorité.» Stephan Studer, l'arbitre de la rencontre entre Saint-Gall et Sion, n'a pas fui ses responsabilités devant les micros et les carnets des journalistes, assumant pleinement son choix de renvoyer tout le monde aux vestiaires, alors que le score était de 0-0.

Ce score explique, en partie, l'absence de polémique de la part des deux équipes au moment de commenter la décision de M. Studer. Si Pa Modou avait transformé son penalty de la 42e, nul doute que les Valaisans auraient moins bien accepté l'arrêt de la rencontre, mais le fait est que Daniel Lopar a parfaitement lu la trajectoire du tir du latéral gauche sédunois. Sa prise d'élan, très suspecte, a été un jeu d'enfant à décrypter pour le gardien des visiteurs. «Nous sommes deux tireurs désignés, Pa Modou et moi. Vu qu'il a joué à Saint-Gall avec Lopar, peut-être aurais-je dû le tirer», a estimé Reto Ziegler.

Sion était la meilleure équipe sur le terrain, dans des conditions il est vrai compliquées. «Nous sommes mal entrés dans la partie, mais je suis content de la manière dont nous avons réagi. Après, cela devenait du pousse-ballon, sur un terrain impraticable. Le football professionnel est fait pour être joué sur de belles pelouses, donc je comprends et j'accepte la décision de M. Studer», a commenté Didier Tholot. L'entraîneur du FC Sion peut donc déjà préparer le déplacement de mercredi à Vaduz et planifier des semaines anglaises, puisqu'il faudra bien recaser ce match face à Saint-Gall. Ce mercredi, il y a donc le déplacement au Liechtenstein. La semaine d'après, il y aura la Coupe face à Aarau. Là, clairement, le calendrier commence à être chargé.

La SFL a déjà eu un cas similaire à gérer cette saison, celui du match de Challenge League entre Le Mont et Wil, interrompu à l'automne en raison du brouillard régnant à Baulmes. M. Fedayi San avait arrêté le match à la mi-temps le 23 novembre et il avait été rejoué dix jours plus tard. On se dirige ici sans aucun doute vers le même scénario, même si personne ne voulait prendre le risque de se prononcer à ce sujet à Tourbillon samedi soir.

«Tout ce que j'espère, c'est qu'on ne va pas aller jusqu'à Vaduz mercredi pour qu'on nous explique là-bas que le match est renvoyé. La, ça ferait beaucoup», grinçait Christian Constantin, qui n'a cependant pas remis une seule fois en cause l'arrêt du match. «La seule chose que je dis, c'est qu'on a joué trois fois en nocturne à Tourbillon: fin septembre, fin novembre et en février. Il va peut-être falloir se poser les bonne questions là-dessus.»

FC Sion - FC Saint-Gall 0-0 (interrompu après 67 minutes)

Sion: Vanins; Rüfli, Lacroix, Ndoye, Pa Modou; Salatic; Kouassi, Ziegler; Fernandes; Assifuah, Konaté.

Saint-Gall: Lopar; Mutsch, Besle, Kapiloto, Facchinetti; Everton, Janjatovic; Tafer (62. Aratore), Mathys, Tréand; Sikorski.

Notes: Sion sans Carlitos, Christofi, Akolo, Perrier et Zverotic. Saint-Gall sans Karanovic et Rodriguez. 43e Lopar détourne un penalty de Pa Modou. Avertissements: 16e Lacroix. 22e Janjatovic. 40e Mutsch. 56e Tafer. 67eFacchinetti.

Retrouvez le match commenté ici: Le liveticker en pop-up

Retrouvez le match commenté ici: Le liveticker en pop-up

Retrouvez le match commenté ici: Le liveticker en pop-up

Ton opinion