Mondial 2014: La Seleçao sur un air de samba à Brasilia
Actualisé

Mondial 2014La Seleçao sur un air de samba à Brasilia

Opposée à un Cameroun déjà éliminé, la sélection brésilienne a déroulé à Brasilia. Neymar et ses coéquipiers affronteront le Chili, lors d'un huitième de finale 100% sud-américain.

Porté par un Neymar en grande forme, le Brésil a validé, sans totalement convaincre, sa qualification pour les 8es de finale de «sa» Coupe du monde. La Seleçao s'est imposée 4-1 contre le Cameroun, grâce à un doublé de sa star.

L'autre qualifié de ce groupe est le Mexique, qui a battu la Croatie 3-1 pour prendre la deuxième place du groupe A. Le Brésil retrouvera donc samedi le Chili (comme en 1998 et en 2010) tandis que les Mexicains seront opposés aux Pays-Bas, dimanche.

Si le Brésil semble encore très perfectible et n'a, en première mi-temps surtout, pas affiché le visage le plus rassurant qui soit, son enfant prodige n'est pas en retard au rendez-vous que lui a fixé l'histoire. Déjà auteur de deux buts lors du match d'ouverture contre la Croatie, Neymar a récidivé à Brasilia, portant sur ses jeunes épaules - il n'a que 22 ans - une équipe auriverde vraisemblablement capable de mieux.

100 pour 100

Le Barcelonais a ouvert le score à la 17e minute sur un centre de Luiz Gustavo - 100e but du tournoi à l'occasion du 100e match du Brésil dans la compétition - et a inscrit le 2-1 à la 35e en fixant la défense avant d'armer une frappe. Très critiqué, Fred s'est repris au bon moment en signant le 3-1 à la 49e. L'ancien Lyonnais avait déjà connu pareille situation, pendant la Coupe des Confédérations 2013, durant laquelle il était resté muet lors des deux premières rencontres avant de terminer... co-meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations (dont un doublé en finale). Le 4-1 a été marqué par Fernandinho à la 84e.

Mais la prestation du numéro 10 de la Seleçao et le réveil de Fred ne suffiront pas, à eux seuls, à faire oublier aux 200 millions de Brésiliens l'impression curieuse qui se dégage du onze de Scolari. Le sélectionneur va entre autres devoir recadrer son bloc défensif, à commencer par Marcelo et Daniel Alves. C'est une intervention manquée de celui-ci qui a permis à Nyom de servir Matip pour l'égalisation (26e). On notera néanmoins que Nyom n'aurait plus dû se trouver sur le terrain après une voie de fait sur Neymar (14e).

Triste(s) sortie(s)

Un épisode de plus venant ternir le triste bilan des Lions indomptables, battus pour la troisième fois et qui n'auront finalement laissé comme souvenir que la polémique d'avant Coupe du monde au sujet de leurs primes, l'expulsion de Song pour un coup de coude contre la Croatie et le coup de tête d'Assou-Ekotto sur son propre coéquipier Moukandjo, toujours contre les Croates, le tout dans un conflit permanent avec le coach Finke. Touché à la cuisse et donc pas aligné, Samuel Eto'o quitte le Mondial, avec ses partenaires, par la petite porte.

Revivez le match en live

Le liveticker en pop-up

1-0

1-1

2-1

3-1

Ton opinion