Australie: «La séparation a vraiment été surréaliste»
Actualisé

Australie«La séparation a vraiment été surréaliste»

Des chirurgiens australiens ont annoncé mardi être parvenus à séparer avec succès des soeurs siamoises originaires du Bangladesh, soudés par la tête.

L'opération marathon a duré plus de 24 heures.

Les deux petites filles, Trishna et Krishna, se portaient «très bien» au terme de l'intervention, qui a duré toute la nuit de lundi à mardi, pour aboutir à la séparation des tissus cérébraux, selon la même source.

«Le moment de la séparation a vraiment été surréaliste», a déclaré à la presse le Dr Leo Donnan, chef du service de chirurgie à l'Hôpital Royal des enfants de Melbourne (sud).

«Ce fut un soulagement, mais je pense, qu'à ce moment, toute l'équipe a songé qu'un long et difficile chemin attendait désormais les fillettes». «Il reste un long travail de chirurgie reconstructrice qui va se poursuivre plusieurs heures», a-t-il ajouté.

Des chirurgiens plasticiens doivent en effet encore refermer le crâne des enfants qui seront maintenus dans un coma artificiel durant plusieurs jours.

Les siamoises étaient proches de la mort quand elles ont été secourues il y a deux ans dans un orphelinat de Daccan la capitale du Bangladesh. Les chirurgiens avaient estimé à une sur quatre les chances de réussir cette délicate séparation. Une équipe de seize personnes a été mobilisée pour l'intervention.

L'organisation caritative Children First Foundation avait pris en charge le voyage des enfants jusqu'en Australie, en raison des faibles taux survie au Bangladesh lors de précédentes interventions pour séparer des siamois.

Les enfants siamois sont rares dans les pays développés où ils sont détectés grâce aux échographies systématiques de la femme enceinte et où une interruption de grossesse est généralement proposée.

(ats)

Ton opinion