Géostratégie: La Serbie inaugure un tronçon du projet de gazoduc russe
Publié

GéostratégieLa Serbie inaugure un tronçon du projet de gazoduc russe

Quelque 403 kilomètres de long, qui s’étendent de Zajecar en Serbie orientale à Horgos à la frontière hongroise, partie du futur gazoduc Turkstream, sont opérationnels.

1 / 1
Aleksandar Vucic lors d’une précédente allocution.

Aleksandar Vucic lors d’une précédente allocution.

AFP

Le président serbe Aleksandar Vucic a inauguré vendredi un tronçon du gazoduc russe Turkstream qui traverse son pays, en le présentant comme un élément clef pour la sécurité de son approvisionnement énergétique.

Ce tronçon de 403 kilomètres de long, qui s’étend de Zajecar en Serbie orientale à Horgos à la frontière hongroise, fait partie du grand gazoduc TurkStream qui fournit du gaz naturel russe à la Turquie et à l’Europe centrale.

«Ce matin à 6 heures heure suisse, du gaz en provenance de Bulgarie a commencé à circuler» dans le gazoduc de Serbie nouvellement construit. «Un grand jour pour la Serbie !» a écrit Aleksandar Vucic sur Instagram.

Lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Gospodjinci, dans le nord de la Serbie, Aleksandar Vucic a salué l’ouverture du gazoduc comme étant une «clef du développement futur de la Serbie» qui devrait permettre la «stabilité et la sécurité énergétique» du pays.

L’ambassadeur russe auprès de ce pays des Balkans, Aleksandar Bocan-Harcenko, a déclaré que le gazoduc devrait «assurer également la sécurité énergétique de la région au sens large, l’Europe centrale», selon la télévision publique RTS.

TurkStream est un projet phare de la Turquie et de la Russie visant à acheminer le gaz russe via la mer Noire.

En juillet dernier, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a décrit TurkStream et le gazoduc Nord Stream 2, qui doit amener le gaz russe en Allemagne, comme des «outils du Kremlin pour accroître la dépendance européenne à l’égard des approvisionnements énergétiques russes», qui «minent l’Ukraine».

L’administration du président américain Donald Trump a maintes fois critiqué l’Allemagne et d’autres nations européennes pour leur dépendance à l’égard de l’énergie russe. En 2019 elle a imposé des sanctions aux entreprises impliquées dans les deux projets.

La Serbie, qui aspire à rejoindre l’Union européenne, est un allié traditionnel de la Russie et dépend fortement du gaz russe.

(AFPE)

Ton opinion