crimes de guerre: La Serbie pense pouvoir arrêter Mladic bientôt
Actualisé

crimes de guerreLa Serbie pense pouvoir arrêter Mladic bientôt

Le procureur serbe chargé des crimes de guerre a affirmé jeudi s'attendre à la prochaine arrestation de l'ancien général bosno-serbe Ratko Mladic.

Il ajouté que l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie n'était probablement pas déguisé, contrairement à Radovan Karadzic, ni réfugié hors de Serbie.

«La recherche de Mladic va très bien», a déclaré Vladimir Vukcevic, invoquant des raisons de sécurité pour refuser de fournir davantage de précisions. «J'espère que nous en aurons bientôt fini avec La Haye», a-t-il ajouté, faisant référence au Tribunal pénal des Nations unies pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) siégeant aux Pays-Bas.

L'ex-chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic, inculpé de génocide, crime contre l'humanité et crime de guerre dans la guerre de Bosnie de 1992-95, comme son comparse Ratko Mladic, a été arrêté en Serbie le 21 juillet et transféré au tribunal de La Haye. Il vivait sous un faux nom, se présentant comme un spécialiste de la médecine douce et dissimulant son apparence sous une barbe et de longs cheveux blancs.

«Mladic pourrait avoir eu recours à la chirurgie esthétique, mais il ne se cache pas, comme Karadzic. Ils ont deux personnalités complètement différentes», a affirmé le procureur Vukcevic.

Les enquêteurs de l'ONU soupçonnent Ratko Mladic de se cacher à Belgrade même, grâce à la protection de ses anciens frères d'armes bosno-serbes. Il a été vu pour la dernière fois en 2003 dans la capitale serbe.

Radovan Karadzic devrait comparaître vendredi au TPIY pour dire s'il plaide coupable ou innocent des crimes qui lui sont reprochés. l'ancien président yougoslave Slobodan Milosevic est quant à lui mort dans sa cellule onusienne le 11 mars 2006, peu avant la fin de son procès pour génocide.

(ap)

Ton opinion