10.09.2020 à 11:47

FootballLa Serie A veut booster ses droits TV

Les vingt clubs de Serie A ont approuvé mercredi la création d’une société pour développer les droits TV du championnat. Cette décision doit permettre d’injecter prochainement plus d’un milliard d’euros dans le Calcio.

de
AFP
Même si Cristiano Ronaldo est arrivé à la Juventus, le football italien ne génère pas encore suffisamment d’argent via les droits TV en comparaison avec d’autres grands championnats étrangers. 

Même si Cristiano Ronaldo est arrivé à la Juventus, le football italien ne génère pas encore suffisamment d’argent via les droits TV en comparaison avec d’autres grands championnats étrangers.

KEYSTONE

Les vingt clubs de Serie A ont approuvé mercredi la création d’une société pour développer les droits TV du championnat, première étape avant une possible ouverture inédite à des investisseurs privés, a annoncé la Ligue italienne de football.

Cette décision, prise à l’unanimité lors d’une assemblée des clubs à Milan, doit permettre d’injecter prochainement plus d’1 milliard d’euros dans le football italien, avec l’ambition principale d’accroître dans les prochaines années les revenus TV.

La Serie A génère actuellement 973 millions d’euros par an pour sa diffusion en Italie et 371 millions d’euros supplémentaires pour l’étranger.

La dernière attribution des droits TV, en 2018, avait déçu le monde du football italien, car ces montants (conclus pour la période 2018-2021) étaient stables par rapport à la période précédente, pendant que les droits flambaient dans les autres grands championnats européens.

Perte de valeur du foot italien

Cette perte de valeur du football italien, en comparaison des autres championnats, avait été attribuée notamment aux résultats mitigés des clubs milanais et un manque de stars, même si depuis Cristiano Ronaldo est arrivé à la Juventus.

La Ligue de football dispose de deux offres faites par des investisseurs privés pour intégrer la société nouvellement créée.

Selon la presse italienne, l’une, portée par trois fonds – CVC, Advent et FSI - met plus de 1,5 milliard d’euros sur la table pour entrer à hauteur de 10% dans cette société chargée de faire fructifier les droits TV. La seconde, présentée par les fonds Bain et NB Renaissance, proposerait 1,3 milliard d’euros.

Le choix de faire formellement entrer des investisseurs privés nécessitera toutefois un nouveau vote de la part des clubs de Serie A.

Cette manne est espérée par de nombreux clubs, dans le contexte de crise économique provoquée par l’arrêt des compétitions pendant plusieurs mois au printemps et la fermeture des stades toujours en vigueur en Italie, en raison de la pandémie de coronavirus.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Canardos

10.09.2020 à 15:43

Le problème est que ce championnat n'a plus que des seconds couteaux comme joueurs (à la rigueur il y a ce Cristiano Roberto, mais il en bout de course vu l'âge).

Le Kep

10.09.2020 à 14:49

Et on repart comme avant. Football business, footballeurs de moins en moins impliqués, raréfaction des matchs sur les chaînes publiques, etc... Le foot n'est bientôt plus le sport du peuple, mais des élites.

biliag oui, mais

10.09.2020 à 12:11

on payera la reverence pour ca...