19.02.2020 à 21:08

Céline Schurr, «Quartier des banques»«La série m'a permis de prendre confiance en moi»

Céline Schurr, 15 ans, reprend son rôle de Jeanne Grangier dans la deuxième saison de «Quartier des banques».

de
Julienne Farine
Luc Naville (Karim Barras), Jeanne Grangier (Céline Schurr) et Elisabeth Grangier (Laura Sepul)

Luc Naville (Karim Barras), Jeanne Grangier (Céline Schurr) et Elisabeth Grangier (Laura Sepul)

Rts/Jay Louvion

Les téléspectateurs l'avaient découverte en 2015 dans la série «Anomalia», sur la RTS. Céline Schurr a ensuite intégré le casting de «Quartier des banques», fiction dans laquelle elle joue Jeanne, fille de l'héroïne, Élisabeth Grangier, incarnée par la Belge Laura Sepul.

Le thème de la série – le monde bancaire et ses démêlés avec la justice – ne passionne pas vraiment la jeune Fribourgeoise, en dernière année d'école obligatoire. Elle préfère se concentrer sur son personnage, avec lequel elle partage un caractère fort et la pratique d'un sport. «Dans la saison 1, si Jeanne fait du foot, c'est parce que j'en fais aussi», raconte Céline.

Fan de comédies avec Dany Boon et de séries policières comme «FBI», l'ado regardera la 2e saison de «Quartier des banques» avec plaisir, tout comme sa famille. «Mes parents sont fiers de moi et mon papa dit tout le temps à tout le monde que je suis dans la série», rigole-t-elle. Céline Schurr est ravie de sa participation à cette coproduction belgo-suisse, mais elle ne s'imagine pas faire carrière. «La série m'a permis de prendre confiance en moi, mais mon but n'est pas du tout de devenir actrice professionnelle», assure-t-elle.

QUARTIER DES BANQUES Saison 2 - Bande-annonce officielle from Point Prod Films & Séries on Vimeo.

Les Grangier reprennent du service

Dans les six épisodes de la saison 2 de «Quartier des banques», à voir dès le 20 février 2020 sur RTS1, ainsi que sur Play RTS, Paul, Élisabeth et Alexandre Grangier (Vincent Kucholl, Laura Sepul et Arnaud Binard, de g. à dr.) voient la banque familiale aspirée au cur d'une affaire de corruption internationale liée à des exactions sanglantes en Afrique. Comme dans la première saison, en 2017, l'avenir de l'établissement Grangier et celui de la famille genevoise du même nom reposent sur les épaules d'Élisabeth.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!