Publicité: La SGA voit son bénéfice couler à pic

Actualisé

PublicitéLa SGA voit son bénéfice couler à pic

La SGA (Société générale d'affichage) continue à souffrir de la crise économique. Son bénéfice net a pris l'eau.

Affichage a vu son bénéfice net diminuer de 84,3%.

Affichage a vu son bénéfice net diminuer de 84,3%.

Le bénéfice net a plongé de 84,3% au 1er semestre 2010 sur un an, à 927'000 francs. Le spécialiste genevois des espaces publicitaires extérieurs a aussi enregistré un recul de ses ventes de 14,6% à 141 millions.

Le chiffre d'affaires en Suisse est resté quasi stable à 116,5 millions de francs, avec une très légère progression de 0,2% par rapport au 1er semestre 2009, a indiqué le groupe Affichage Holding SA jeudi. Numéro un du secteur en Suisse et première société du groupe, la SGA a pour sa part «presque achevé» sa réorganisation.

En outre, le contrat remporté avec la ville de Berne jusqu'en 2018, permet à la SGA de garder «tous les contrats importants avec les villes de Suisse», a précisé le groupe dans son communiqué.

Détérioration à l'international

En revanche, la situation à l'international est plus sombre. Les ventes y ont chuté de 49,9% à 24,5 millions, contre 48,9 millions au 1er semestre 2009. Les activités à l'étranger ont évolué «nettement en-deçà des attentes». Affichage estime même «ne pas avoir touché le creux de la vague».

Il annonce «une réévaluation de fond» afin d'élaborer une nouvelle stratégie à l'étranger sur une base entièrement revue. Depuis le 1er juin, Thomas Rainer, nouveau chef des activités internationales, a commencé à réaliser le bilan et l'analyse des différents marchés.

Lors de la période écoulée, le groupe a souffert des effets d'une nouvelle législation en Grèce où «de nombreux emplacements d'affichage ne peuvent plus être exploités». Affichage Hellas doit de fait «réduire substantiellement le nombre de ses surfaces», déplore l'entreprise genevoise.

Le recul du chiffre d'affaires, qui atteint 75% en monnaie locale, est aggravé par l'interdiction de la publicité pour le tabac et la persistance de la crise économique. Affichage annonce «la suppression de nombreux emplois» en Grèce, sans autres précisions.

La Roumanie est également touchée de plein fouet par la crise. Le chiffre d'affaires du groupe dans ce pays est en recul de plus de 40%.

Prévisions mesurées

Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) du groupe s'est détérioré de 37,4% à 6,25 millions de francs. Il s'établissait à 9,98 millions de francs, un an plus tôt. Quant au cash flow, il régresse de 20% à 13,9 millions de francs contre 17, 4 millions de francs au 1er semestre 2009.

Alors que la conjoncture en Suisse présente des signes de reprise partielle, il reste «extrêmement difficile» de faire des pronostics pour l'étranger où les marchés restent très volatils, relève le groupe au chapitre des prévisions.

Affichage annonce toutefois mettre «tout en oeuvre» pour développer le chiffre d'affaires, accroître le cash flow et gérer les dépenses avec la plus grande rigueur.

Dans l'attente de l'arrivée de Daniel Hofer à la tête du groupe, le 1er octobre, Markus Scheidegger, administrateur de longue date, assure par intérim la direction opérationnelle.

(ats)

Ton opinion