Actualisé 20.02.2008 à 21:27

La signalisation accusée de créer les bouchons

Les déviations du chantier du tram sont mal signalées. Le village de Meyrin se retrouve engorgé.

«C'est l'enfer!» se plaint Annick, une habitante de Meyrin. Il n'est même plus possible de sortir de chez nous dès 6 h 45.» Comme elle, de nombreux villageois se plaignent de la circulation de transit.

La commune a bien constaté un réel problème de signalisation. Cette dernière n'a pas été mise en place correctement et n'est pas assez visible. «A l'entrée du village, les panneaux de déviation comportent trop d'informations», constate avec désarroi Philippe Donzé, chef de la sécurité municipale meyrinoise. Il faut remplacer le plus rapidement possible ces panneaux et mettre en place une modération du trafic au chemin du Bournoud.» Mais c'est le canton qui est en charge de la signalisation. «Nous faisons un rapport pour souligner tous ces manquements», explique Philippe Donzé.

En attendant une amélioration de la signalisation, la commune a pris ses propres mesures. «Nos agents municipaux sont constamment présents sur les axes les plus fréquentés. Et des flyers sont distribués aux automobilistes pour les inciter à utiliser les routes de déviation», précise Philippe Donzé. Par ailleurs, il est attendu demain par les autorités cantonales pour l'application de mesures. Les villageois ont encore deux ans de travaux. Et de bouchons?

Sabrine Gilliéron

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!