Football – La simulation de l’année en Copa Libertadores
Publié

FootballLa simulation de l’année en Copa Libertadores

Deyverson s’est illustré en marquant le but victorieux pour Palmeiras en prolongation de la finale de la Copa Libertadores contre Flamingo (2-1), mais aussi par une simulation plutôt ridicule.

Deyverson en train de célébrer juste après son but (2-1, 95e), quelques minutes avant de se faire l’auteur d’une simulation flagrante.

Deyverson en train de célébrer juste après son but (2-1, 95e), quelques minutes avant de se faire l’auteur d’une simulation flagrante.

AFP

Réussir une simulation est un geste subtil. Surtout lorsque des dizaines de caméras sont braquées sur vous, comme lors d’une finale de Copa Libertadores par exemple.

Il semble que l’homme providentiel de la soirée pour Palmeiras n’avait pas vraiment ces considérations en tête à la fin de la finale de la compétition contre Flamingo. Dans un premier temps, l’attaquant brésilien Deyverson s’est illustré sur le pré en créant et en marquant seul un but crucial en prolongation (2-1, 95e).

Mais si l’attaquant de l’équipe pauliste défraie la chronique au lendemain de cette victoire, c’est pour un fait de jeu beaucoup plus croustillant. Dans le temps additionnel des prolongations, il a été l’auteur d’un tacle engagé qui a échauffé les esprits.

Pour ne pas perdre le contrôle de la situation à quelques secondes de la fin de la rencontre, l’arbitre est naturellement intervenu. Lorsque le jeu a repris, il s’est approché du joueur pour lui donner une petite tape dans le dos.

L’ancien attaquant de Getafe est alors tombé au sol, se tordant de «douleur». Il a ensuite été relevé par Monsieur Pitana et est parti se replacer.

Les dernières secondes se sont alors égrainées jusqu’au moment où les Paulistes ont pu laisser éclater leur joie de remporter cette 62e Copa Libertadores. Selon certains journalistes, ses coéquipiers étaient hilares de son petit numéro.

Pas une première

L’attaquant de 30 ans s’était déjà fait remarquer par ses simulations et exagérations. Petit florilège.

D’ailleurs, en Europa League avec l’Ajax, Ryan Babel avait peu goûté aux roulades du Brésilien.

(Sport-Center)

Ton opinion

1 commentaire