Actualisé 16.10.2012 à 19:33

Syrie

La situation alimentaire est préoccupante

La situation humanitaire s'aggrave de jour en jour en Syrie, s'est alarmé mardi le Programme alimentaire mondial.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a déploré la flambée des prix des aliments, qui ont plus que doublé dans certaines régions de Syrie depuis le début du conflit il y a 19 mois. Quelque 1,4 million de personnes ont reçu depuis le 9 septembre une assistance du PAM, à travers le Croissant-Rouge arabe syrien, a rappelé l'organisation.

«Nous n'avons pas terminé le cycle (de distribution...) en raison des difficultés d'accès liés à la violence, notamment dans la ville d'Alep, dans certains endroits de la vieille ville de Homs, à Deir Ezzor, Deraa et certaines parties du Damas rural», a souligné le PAM.

Près de 1,2 million de personnes ont été déplacées en Syrie, selon l'ONU. Parmi elles, 343'000 ont trouvé refuge dans la région et près de 16'500 ont déposé des demandes d'asile en Europe.

Proposition de trêve étudiée

Au plan politique, le gouvernement syrien s'est dit prêt mardi à étudier la proposition de cessez-le-feu durant la grande fête musulmane d'Al-Adha fin octobre de l'émissaire international Lakhdar Brahimi, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le Conseil national syrien, principale coalition de l'opposition en exil, a de son côté accueilli favorablement l'appel à une trêve. Il affirme toutefois qu'il ne respectera le cessez-le-feu que quand le régime syrien l'aura fait.

Dans le cadre d'une tournée l'ayant conduit en Arabie saoudite, Turquie, Iran et Irak, l'émissaire Brahimi se trouvait mardi au Caire. Il doit y rester plusieurs jours et rencontrer notamment le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi.

Délégation du pape

Le pape Benoît XVI a «décidé l'envoi dans les prochains jours d'une délégation à Damas pour exprimer sa solidarité fraternelle avec toute la population», a annoncé mardi le cardinal Bertone. Le numéro deux du St-Siège a estimé probable que la délégation se rende à Damas «la semaine prochaine», le temps d'effectuer les formalités nécessaires avec le nonce apostolique et les autorités locales.

La délégation sera porteuse d'un message exprimant la «proximité spirituelle avec tous les frères et soeurs chrétiens» de Syrie et offrant les «encouragements à tous ceux qui sont engagés dans la recherche d'un accord respectueux des droits et devoirs de tous, avec une attention particulière à ce que prévoit le droit humanitaire».

Pressés de conjuguer leurs efforts par leurs soutiens à l'étranger, les insurgés ont établi une direction unique chargée de superviser la lutte contre le président Bachar al-Assad, a-t-on appris mardi de sources proches de deux groupes rebelles. L'accord a été conclu dimanche lors d'une réunion en territoire syrien entre plusieurs dizaines de responsables de la rébellion, dont ceux de l'Armée syrienne libre (ASL).

Il vise à améliorer la coordination militaire entre les différents groupes armés et à créer une direction unique qui pourrait permettre un meilleur soutien logistique de la part des puissances favorables au renversement du président syrien.

A Damas, les autorités ont annoncé des législatives partielles pour remplacer cinq sièges vacants, dont ceux de deux élus ayant fait défection. Elles sont prévues le 1er décembre.

Poursuite des combats

Sur le terrain, les combats se sont poursuivis mardi, faisant plusieurs dizaines de morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche de la résistance. L'armée mène depuis 48 heures une contre-attaque pour reprendre des positions clés, surtout la ville de Maaret al-Noomane située sur l'autoroute Damas-Alep.

En prenant Maaret al-Noomane dans la province d'Idleb, le 9 octobre, les rebelles ont coupé cette route internationale. Ils attaquent depuis systématiquement tous les renforts l'empruntant, affirme l'OSDH.

A Alep, où se déroulent depuis trois mois des combats, des affrontements se poursuivaient mardi dans plusieurs quartiers de cette grande métropole du nord, a indiqué l'ONG.

Note aux rédactions: Paragraphe 5 modifié; paragraphes 6, 7, 8, 9, 10 et 11 nouveaux; reste de la synthèse raccourci (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!