UE: La Slovaquie entre dans la zone euro
Actualisé

UELa Slovaquie entre dans la zone euro

A minuit mercredi, la Slovaquie entre à son tour dans la zone euro, devenant le 16ème pays à adopter la monnaie unique européenne, et le premier de l'ex-bloc soviétique.

La Hongrie, voisine de la Slovaquie, et autrefois considérée comme la plus grande réussite économique de l'Europe orientale post-communiste, a elle été obligée d'appeler le FMI au secours pour éviter la faillite.

Pour le Premier ministre Robert Fico, cette entrée de son pays dans une zone de relative stabilité, à l'heure de la crise économique, est «la poursuite d'une réussite qui a commencé avec l'entrée dans l'Union européenne» en 2004.

Le chef du gouvernement sera l'un des premier Slovaques à venir tirer ses premiers euros, juste après minuit, dans le distributeur de billets installé dans les locaux du parlement slovaque.

La nouvelle devise «pourrait aider l'économie slovaque à faire face à la récession», estime Marek Gabris, analyste en macro-économie pour la banque CSOB de Bratislava.

A l'heure où la Slovaquie adopte l'euro, d'autres pays européens empêtrés dans les turbulences l'envient d'entrer dans cet espace qui s'est montré sécurisant ces derniers mois: le Danemark et la Suède commencent à se dire qu'ils pourraient peut-être revenir sur leur rejet catégorique de la devise commune, et la Pologne fait des pieds et des mains pour pouvoir y entrer le plus vite possible.

La Commission européenne affirme que l'euro a protégé ses actuels 15 membres du pire des «chocs externes» de la crise.

La Slovaquie est le quatrième des nouveaux adhérents à adopter l'Euro: avec son entrée, la zone euro comptera désormais 330 millions de personnes, et un PIB global de plus de quatre milliards d'euros.

L'euro est entré en vigueur dans 12 pays en 2002: l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal. Les 12 sont devenus 15, rejoints par la Slovénie en 2007, puis Malte et Chypre en janvier dernier.

Après plusieurs années d'isolement sous le règne de l'autocratique Premier ministre Vladimir Meciar, la Slovaquie connut ensuite l'ère des réformes libérales et d'une croissance rapide sous Mikulas Dzurinda. L'euro, symbolisant l'achèvement d'une difficile transition vers l'économie de marché, pourrait permettre à la Slovaquie de gagner en stabilité, selon les observateurs.

L'ancienne devise slovaque, la couronne, introduite en 1993 après la mort de l'ancienne Tchécoslovaquie et le «divorce de velours» entre la République tchèque et la Slovaquie, restera en circulation jusqu'au 16 janvier. Les pièces pourront être changées à la banque centrale jusqu'en 2013, et les billets sans limite dans le temps. Le nouvel euro slovaque porte l'emblème du pays, les trois collines surmontées de la double croix. (ap)

Ton opinion