Actualisé

LAUSANNELa soirée mousse s'était finie dans les pleurs

Quatre jeunes sont accusés
de viol en commun. Ils avaient fait une partouze avec une fille de 18 ans.

par
Sébastien Jost

«La mode, c'est de faire des parties à plusieurs. Les filles de nos jours, c'est plus ce que c'était à l'époque», a expliqué mercredi un des accusés au président du Tribunal correctionnel. Avec trois de ses potes, le beau gosse de 23 ans se retrouve devant la justice pour viol en commun et contrainte sexuelle.

En 2005, après une soirée mousse dans une disco lausannoise, les quatre amis s'étaient retrouvés chez l'un d'eux avec une jeune fille de 18 ans rencontrée dans la boîte. Celle-ci avait flirté auparavant avec un des garçons. Dans la voiture, elle en aurait embrassé un deuxième. Forcée ou consentante, les versions divergent. Arrivés à l'appartement, deux gaillards avaient filé dans la chambre avec la plaignante et avaient eu des relations sexuelles en même temps avec elle.

«Vous lui avez demandé si elle était d'accord de s'envoyer en l'air avec deux bonhommes?» a interrogé le juge. «Tout s'est fait naturellement, a répondu un des individus. Elle n'a pas dit non et n'a pas eu de gestes de rejet.» Le magistrat a alors questionné la jeune fille. «Pourquoi n'avez vous pas dit non?» Et la plaignante de répondre: «J'étais devenue une pierre, un objet qu'on retournait dans tous les sens. Je ne pensais plus.»

Les deux autres accusés avaient ensuite remplacé leurs amis dans la chambre. Mais vu l'état de prostration et les pleurs de la fille, ils n'avaient pas insisté.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!