Mondial 2014: La solidarité, nouveau leitmotiv de la Nati
Actualisé

Mondial 2014La solidarité, nouveau leitmotiv de la Nati

Ottmar Hitzfeld mise sur cette vertu collective. Un credo qui lui permet de remanier son onze de base à l'envi, ou presque.

par
Marc Fragnière
Tirana

Les certitudes d'hier n'ont plus, aux yeux du coach national, de valeur éternelle. Lors des quatre premiers matches de la campagne mondiale, l'Allemand n'avait apporté des retouches à son dispositif que sous la contrainte, au gré des suspensions et des blessures. Il a changé de tactique depuis le déplacement à Chypre. Désormais, «Gottmar» se montre moins traditionaliste et n'hésite pas à renouveler son alignement.

«La non-convocation de Timm Klose atteste du potentiel de l'équipe de Suisse. Ce n'est plus comme à l'époque où il y avait les habitués, se remémore un Johan Djourou qui avait fêté sa première cap en mars 2006, sous les ordres de Köbi Kuhn. Maintenant, ça peut vite changer ». Et le Genevois pourrait bien prendre acte de cette nouvelle donne en suivant du banc les faits et gestes de Fabian Schär ce soir, à Tirana. « L'essentiel reste le groupe et le résultat », affirme-t-il toutefois.

Saine, la concurrence interne se cultive dans les terreaux de la solidarité. « Les stages sont placés sous la signe de la camaraderie, relève Valentin Stocker, un remplaçant devenu titulaire au fil du temps. « Chacun est heureux de retrouver les copains. Ensemble, nous sommes capables de triompher des situations difficiles. Comme cela a été le cas après le match contre l'Islande, avec le succès en Norvège », illustre le Lucernois. « Notre philosophie, c'est que chacun aide chacun. Notre avenir dépend d'elle. Tout le monde a besoin de l'autre », atteste le capitaine Gökhan Inler. Un leitmotiv qui devra s'enraciner un peu plus dans la conscience collective à l'heure de pénétrer sur la pelouse du Quemal-Stafa-Stadion.

Schär en position de force

C'est décidé! Fabian Schär sera aligné aux côtés de Steve von Bergen dans l'axe de la défense. Si Ottmar Hitzfeld n'a pas souhaité dévoiler son choix devant la presse avant de l'avoir communiqué aux joueurs, l'info a filtré ensuite. Avant cela, le Neuchâtelois a évité les chicaneries: «Quoiqu'il advienne je m'adapterai. Nous avons joué trois quarts des matches avec Johan et cela s'est bien passé. Après le 4-4 contre l'Islande, on a parlé avec Fabian et on a vu le résultat à Oslo (ndlr: 0-2)». Quant au capitaine Gökhan Inler, il a rusé : «J'ai mon opinion sur la question. Le coach ne me l'a pas demandée. Je la garderai pour moi».

Lang sera le vingtième

Lors des huit premières journées du Groupe E, 19 titulaires différents ont été alignés. Michael Lang devrait être le 20e homme a rejoindre cette caste prestigieuse. Épargnés par les blessures, les suspensions et toujours dans les bons papiers des patrons, Steve von Bergen, Ricardo Rodriguez, Valon Behrami, et Xherdan Shaqiri ont toujours été titularisés. C’est uniquement sur suspensions que Diego Benaglio et Gökhan Inler ont cédé leur place. Et jusqu’ici, Johan Djourou n’a manqué que pour raison médicale.

Ton opinion