Actualisé 04.05.2020 à 23:23

On a testé

La solution de Google pour améliorer le wi-fi

Le géant du web lance ce mardi en Suisse son routeur et point d’accès Nest Wifi, qui intègre l’Assistant Google. Prise en main.

de
Michel Annese
Tout en rondeur, le routeur Nest Wifi affiche un design discret.

Tout en rondeur, le routeur Nest Wifi affiche un design discret.

Google

Dévoilé en octobre dernier, le Nest Wifi débarque officiellement ce mardi 5 mai en Suisse. Seconde génération de la solution de Google pour améliorer la couverture wi-fi à la maison, ce nouvel appareil, qui utilise la technologie de maillage réseau (mesh), succède au Google Wifi de 2016 en offrant plus de puissance. Le géant du web annonce 25% de couverture supplémentaire (jusqu’à 210 m2) et un débit allant théoriquement jusqu’à 2,2 Gbit/s. Nous avons eu l’occasion de le tester dans sa configuration se composant d’un routeur, ainsi que d’un point d’accès qui fait office de répéteur pour étendre le réseau dans la maison. Ce dernier est un appareil deux en un car il fonctionne aussi comme une enceinte connectée intégrant Google Assistant, le célèbre assistant vocal de Google concurrent de Siri d’Apple.

1 / 5
Doté d’un design élégant, le Nest Wifi est disponible sous forme de pack intégrant un routeur et un point d’accès.

Doté d’un design élégant, le Nest Wifi est disponible sous forme de pack intégrant un routeur et un point d’accès.

20 minutes
Le routeur (à g.) est légèrement plus grand que le point d’accès, qui intègre, lui, Google Assistant.

Le routeur (à g.) est légèrement plus grand que le point d’accès, qui intègre, lui, Google Assistant.

20 minutes
Doté d’un haut-parleur, le point d’accès fonctionne comme un répéteur pour étendre la couverture réseau. Il dispose d’un bouton pour désactiver ses micros.

Doté d’un haut-parleur, le point d’accès fonctionne comme un répéteur pour étendre la couverture réseau. Il dispose d’un bouton pour désactiver ses micros.

20 minutes

Design et ergonomie

De couleur blanche et de forme cylindrique, ces deux petits appareils se ressemblent beaucoup et jouent encore plus la carte de la discrétion avec leur design élégant qui arrive à se fondre dans tout style de décoration. Le routeur, le plus grand des deux modules (seulement quelque 9 cm de haut) qui arbore la marque «G» au sommet, dispose d’une connectique, à savoir 2 ports ethernet et un port pour l’alimentation, habilement dissimulée sous sa base. Le premier port Ethernet servira à brancher le câble réseau (fourni dans la boîte et également de couleur blanche) au modem du fournisseur d’accès internet personnel. Le second port, lui, permettra de connecter un appareil de manière filaire.

Quant au point d’accès, un peu plus compact, il ne dispose d’aucun port de connexion, mais un seul bouton pour couper les micros qu’il intègre. Il se différencie par la présence d’un haut-parleur et de plusieurs micros afin de servir aussi d’enceinte connectée. L’utilisateur peut ainsi s’en servir pour profiter de l’aide de Google Assistant, diffuser de la musique (il ne faut pas s’attendre à un son riche vu la dimension de l’enceinte), ou encore contrôler les divers objets connectés de la maison, comme des lampes Philips Hue notamment, via la commande «OK Google». L’appareil réagit vocalement et en diffusant un halo lumineux depuis sa base.

Configuration facilitée

Comme d’autres solutions concurrentes, telles que les stations wi-fi Orbi de Netgear par exemple, la mise en place a été simplifiée pour l’utilisateur, dont la seule contrainte avec Nest Wifi réside dans le fait de disposer d’un compte Google et de l’app Google Home sur son mobile. C’est par cette dernière que la configuration s’effectue, après avoir branché le routeur au modem, qui se trouve dans notre cas dans le salon, et à une prise électrique et avoir attendu quelques secondes pour la mise en route.

Il suffit ensuite d’ajouter un nouvel appareil à sa «maison» (ou en créer une dans l’app si ce n’est pas déjà le cas) et d’attendre la détection du routeur Nest Wifi. Après avoir scanné le QR Code affiché sous le routeur, l’utilisateur sera guidé pas à pas pour nommer le réseau wi-fi et établir un mot de passe.

L’installation du point d’accès dans une chambre à l’autre bout de notre appartement où se trouve un ordinateur fixe, s’est faite avec la même simplicité et rapidité via l’app Google Home. Une fois prêt, le point d’accès émet un son et propose notamment de configurer le système de reconnaissance vocale Voice Match, d’associer son compte Spotify, YouTube Music ou Google Play Musique pour la lecture de musique, et enfin de tester le réseau maillé qui a été créé, avant de procéder à un redémarrage. Le tout n’aura pris au total qu’une quinzaine de minutes.

Performances

La qualité de la connexion fournie par le Nest Wifi va bien entendu dépendre du débit déjà disponible à la maison, de la configuration du domicile (étages, tailles des murs, obstacles, etc.) et du nombre d’appareils connectés simultanément. Nest Wifi ne va donc pas faire des miracles en multipliant le débit comme par magie, mais seulement optimiser les performances. Après plusieurs pointages effectués à environ deux mètres des deux appareils à différents moments, nous avons constaté des débits plus importants à proximité du routeur (atteignant les 600 Mb/s descendant et ascendant sur fibre optique au meilleur de la journée), bien que ceux du point d’accès, qui était placé derrière un mur, restaient tout à fait satisfaisants.

À noter que le système, qui est bi-bande et non tri-bande, est évolutif. Selon la taille du domicile, il est donc possible d’ajouter des points d’accès supplémentaires. Il est de plus compatible avec les anciens routeurs Google Wifi. Les possesseurs d’anciens modèles peuvent donc les recycler, surtout s’ils veulent disposer de davantage de ports Ethernet dans les différentes pièces de leur logement. Il n’est pas contre pas compatible avec la nouvelle norme wi-fi 6, qui est néanmoins encore peu intégrée dans les appareils.

Conclusion

Vendu au prix de 179 francs le routeur et 159 francs le point d’accès, le Nest Wifi (aussi commercialisé en un pack réunissant les deux appareils pour 289 francs) constitue une bonne évolution du Google Wifi qui se distingue surtout par la transformation du point d’accès en une enceinte connectée intégrant Google Assistant. Cette solution maillée reste bi-bande et n’est pas encore prête pour le wi-fi de nouvelle génération, mais elle fournit de bonnes performances pour améliorer la couverture du réseau wi-fi à domicile.

  • LES +
  • Design élégant et discret
  • Point d’accès deux en un intégrant Google Assistant
  • Bonnes performances
  • Contrôle parental
  • LES -
  • Un seul port Ethernet à disposition sur le routeur et aucun sur le point d’accès
  • Pas compatible wi-fi 6 (mais norme prise en charge par encore peu d’appareils)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
6 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Parisien

06.05.2020 à 12:25

Entre google qui veut constamment des informations sur nous, ce machin blanc et rond qui diffuse de la musique de temps en temps et nous écoute en permanence, on se croirait dans le feuilleton "le prisonnier"...

Greg

05.05.2020 à 08:53

L’émanation des ondes wifi , antennes....tue .

ondine

05.05.2020 à 08:51

Avoir un mouchard Google chez soit! Suffit d'acheter un simple répétiteur Wi-Fi à 60.- sans micro, et utilise votre réseau électrique maison!