Musique: La sortie et le visuel de l'album de Johnny révélés
Actualisé

MusiqueLa sortie et le visuel de l'album de Johnny révélés

Le 51e disque de l'artiste décédé le 5 décembre dernier, sortira le 19 octobre et s'appellera «Mon pays c'est l'amour». La pochette a également été dévoilée.

par
cht

Tous les fans de Johnny Hallyday vont retenir cette date: le 19 octobre 2018. C'est ce jour-là qu'ils pourront enfin découvrir l'album posthume du taulier. Le label de l'artiste, Warner Music, a également dévoilé ce jeudi le nom et le visuel qui accompagnera ce 51e album tant attendu. Il s'intitulera «Mon pays c'est l'amour» et a été réalisé par Maxim Nucci, alias Yodelice, déjà à l'oeuvre sur «De l'amour», en 2015.

Quant à la pochette, elle est plutôt sobre. Il s'agit d'une photo noir-blanc, où l'on voit Johnny en t-shirt blanc, main sur la hanche et appuyé contre le mur d'une rue déserte anonyme, à contre-jour, la tête baignée de lumière.

L'album posthume contient dix morceaux. Les titres annoncés sonnent comme des confessions : «Je ne suis qu'un homme», «Tomber encore», «Un enfant du siècle»,«Made in rock'n'oll» ou «Pardonne-moi».

Le rocker, décédé le 5 décembre dernier à l'âge de 74 ans, y interprète aussi une déclaration d'amour à la ville de Los Angeles, «Back in L.A». Selon RTL, ceux qui ont écouté l'album sont unanimes: «On n'a jamais entendu Johnny chanter comme ça». Un autre titre marquant semble se dessiner, «J'en parlerai au diable».

Différend

Cet opus enregistré au cours des derniers mois de la vie de «l'idole des jeunes», a fait l'objet d'un différend entre sa veuve Laeticia Hallyday et ses deux enfants aînés, nés d'unions précédentes, David Hallyday et Laura Smet, au coeur d'une bataille juridique pour l'héritage de la star.

Ces derniers s'estiment déshérités par le testament de leur père, rédigé en 2014 dans le cadre du droit américain et une première audience est prévue le 22 novembre en France pour débattre de la compétence du tribunal. L'album «Mon pays c'est l'amour», lui, pourra d'ores et déjà sortir. La justice française, saisie le 13 avril pour les deux aînés, leur a refusé le droit de regard qu'ils réclamaient sur ce disque.

Ton opinion