Mondial 2010: La Squadra concède le nul aux Kiwis

Actualisé

Mondial 2010La Squadra concède le nul aux Kiwis

L'Italie et la Nouvelle-Zélande n'ont pas pu se départager dimanche après-midi à Nelspruit. Les deux équipes se sont séparées sur le score de 1-1, dans le cadre du groupe F.

Incroyables Kiwis! Classés au 78e rang mondial par la FIFA, les Néo-Zélandais ont réussi l'exploit à la Coupe du monde de tenir en échec l'Italie, tenante du titre et numéro 5 actuelle de la hiérarchie mondiale. Cela signifie que les Transalpins auront absolument besoin d'un résultat positif lors de leur troisième match face à la Slovaquie pour éviter un retour anticipé au pays.

Les choses commençaient de la pire des manières pour les Italiens, qui se faisaient surpendre dès la 7e sur un coup franc mal dégagé par Cannavaro, ce qui permettait à Smeltz d'ouvrir la marque. Mais la Squadra Azzurra, tenante du titre, allait réagir de belle manière.

Dominatrice sans se montrer largement supérieure, l'Italie se créait plusieurs occasions par Chiellini (17e), Zambrotta (22e) et Montolivo (27e), dont le tir était repoussé par le poteau. Mais une minute plus tard, Smith accrochait De Rossi dans la surface et l'arbitre dictait un penalty logique transformé par Iaquinta (29e) pour une égalisation méritée. Juste avant le repos, le portier kiwi s'interposait sur une frappe de De Rossi.

Les Italiens poursuivaient leur domination stérile après la pause. Malgré une nette présence dans le camp adverse, ils ne parvenaient que rarement à inquiéter le gardien Paston. Les rares occasions survenaient sur des tirs lointains adressés par Di Natale (49e), Montolivo (70e) et Camoranesi (88e). La Nouvelle-Zélande, qui avait déjà déjoué les pronostics lors de son premier match en obtenant le nul face à la Slovaquie (1-1), frôlait même la sensation sur un essai de Wood (83e) qui passait de peu à côté du but italien.

Gianluca Zambrotta (défenseur de l'Italie): "On a quand même fait un bon match. On a encaissé un but sur une des deux seules occasions de la Nouvelle-Zélande, sur un coup de pied arrêté comme contre le Paraguay. Je ne crois pas qu'on n'ait pas eu assez d'occasions, le gardien a été excellent et Montolivo a touché un poteau. Tout n'a pas été mauvais dans notre match. Il faut regarder en avant, parce qu'il est encore tout à fait possible de se qualifier (pour les huitièmes)".

Riccardo Montolivo (milieu de l'Italie): "Il faut que les milieux soient plus au soutien des attaquants, en s'insérant plus et en frappant davantage. Maintenant, il ne faut pas penser aux huitièmes ou aux quarts. Il faut penser à gagner jeudi contre la Slovaquie, à marquer et ne pas prendre de but. On a absolument besoin d'une victoire".

Fabio Cannavaro (défenseur et capitaine de l'Italie): "Il est possible que le but de la Nouvelle-Zélande soit hors jeu. Mais il n'empêche qu'on a beaucoup de regrets parce que nos adversaires ne se sont jamais approchés de notre surface, deux occasions mises à part. L'équipe a cherché à réagir et à marquer, mais ce n'était pas facile car ils étaient tous en défense. Mais on ne se rend pas, on est ici pour gagner."

Ton opinion