Actualisé 27.11.2009 à 12:34

MédiasLa SSR SRG aura besoin de 54 millions par an entre 2011 et 2014

La SSR SRG aura besoin de 54 millions de francs supplémentaires par an entre 2011 et 2014 pour remplir son mandat de prestations.

Le rapport «Besoins financiers 2011-2014» a été remis au Conseil fédéral qui devra décider quelles mesures doivent être prises pour remplir les caisses.

Deux facteurs ont contribué au déficit, indique vendredi la SSR SRG idée suisse dans un communiqué. Un manque à gagner de 40 millions de francs est imputable aux bénéficiaires de prestations complémentaires exonérés de la redevance. Leur nombre «dépasse largement les estimations prises en compte par les autorités au moment où elles ont fixé la redevance 2003». En outre, le renchérissement n'a plus été indexé depuis 2000.

Le Conseil fédéral doit désormais prendre des mesures côté recettes ou côté dépenses pour aider la SSR SRG à retrouver l'équilibre financier, poursuit l'entreprise. Le gouvernement peut par exemple autoriser la diffusion de publicités sur les sites internet des différents médias de la SSR. Autre possibilité: relever la contribution fédérale accordée à l'offre de programmes internationale.

Eviter de couper dans les programmes

La SSR SRG suggère encore que la redevance soit fixée en tenant compte de l'évolution réelle du nombre de personnes exonérées pour des motifs de politique sociale. S'il n'est pas possible d'augmenter les recettes, il faudra réduire les dépenses. Et l'entreprise de rappeler qu'avec les programmes d'économies lancés en 2004, «la limite est atteinte».

Par conséquent, se serrer la ceinture équivaudra à l'avenir à couper dans les programmes, ce que la SSR SRG veut éviter à tout prix. Une telle mesure «relève d'ailleurs du Conseil fédéral, puisqu'il est le seul à pouvoir annuler les programmes au bénéfice d'une concession».

Le rapport a été adopté mardi par le conseil d'administration de SSR SRG. Il a été transmis vendredi à l'Office fédéral de la communication à l'attention de Moritz Leuenberger, chef du Département fédéral de la communication.

La SSR SRG idée suisse a enregistré l'an dernier un déficit de 79 millions de francs. En juin dernier, le conseil d'administration a déjà entériné un premier train de mesures qui devrait permettre de réduire les dépenses d'environ 30 millions dès l'an prochain. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!