Neuchâtel : La statue de David de Pury à Neuchâtel recouverte de peinture rouge
Actualisé

Neuchâtel La statue de David de Pury à Neuchâtel recouverte de peinture rouge

La statue de David de Pury a été repeinte en rouge dans la nuit de dimanche à lundi. L’acte de vandalisme a été revendiqué dans une lettre.

La statue de bronze de David de Pury à Neuchâtel a été maculée de peinture rouge dans la nuit de dimanche à lundi. Ce négociant du 18e siècle et bienfaiteur de la Ville de Neuchâtel est accusé par certains d'avoir bâti sa fortune sur l'exploitation d'esclaves.

L'action a été revendiquée dans un courriel transmis lundi matin à Arcinfo intitulé «un monument pour les résistant-es au colonialisme, pas pour les esclavagistes». Dans leur message dont Keystone-ATS a obtenu une copie, les auteurs de cette action disent avoir attaqué la statue de David de Pury avec de la peinture rouge sang.

La police cantonale neuchâteloise a confirmé qu’une plainte avait été déposée par la Ville. Des investigations sur l’acte de vandalisme vont être menées.

Présence controversée

La présence de cette statue trônant au centre de Neuchâtel suscite la controverse. Une pétition en ligne a été lancée début juin pour retirer ce monument. Adressée aux autorités fédérales, au canton et à la Ville de Neuchâtel, cette pétition avait récolté lundi matin plus de 2500 signatures, selon le décompte de Change.org. En outre, la page Wikipedia de cette personnalité a été modifiée mi-juin. Dans le titre, là où on pouvait lire «David de Pury, bienfaiteur», est apparu temporairement le terme de «négociant», et finalement d’«esclavagiste», un descriptif toujours en place depuis.

Dans ce contexte, un membre de la famille de Pury a proposé de mener des recherches historiques plus poussées plutôt que de déboulonner la statue de son ancêtre. Dans un entretien accordé le mois dernier à Arcinfo, Nicolas de Pury suggère ainsi d’allouer un fonds à un chercheur, de manière que toute la lumière soit faite sur le parcours de David de Pury.

Différentes actions ont eu lieu ces dernières semaines dans le monde contre des statues de personnages historiques accusés de racisme et d'esclavagisme. Elles ont éclaté après la mort du Noir américain George Floyd, asphyxié sous le genou d'un policier le 25 mai à Minneapolis.

(ATS)

Ton opinion