Industrie textile: La Suède prend le pari de stopper la «fast fashion»
Publié

Industrie textileLa Suède prend le pari de stopper la «fast fashion»

Afin de dénoncer la tendance de la mode jetable, peu respectueuse de l'environnement, la prochaine Fashion Week de Stockholm a été annulée.

par
jmu
Stockholm ne veut plus cautionner une industrie très polluante.

Stockholm ne veut plus cautionner une industrie très polluante.

DR

À l'origine de 10% des émissions de gaz à effet de serre mondiales, le textile est une industrie très polluante. Face à ce constat, le Conseil suédois de la mode s'est décidé à réagir en annulant la Fashion Week de Stockholm, qui devait avoir lieu fin août. À moins d'un mois de l'événement, cette décision inédite est un pari risqué.

Calquées sur des calendriers très précis, les Fashion Weeks assurent un bon fonctionnement à toute l'industrie du vêtement. Les tenues des défilés suivent un schéma identique: d'abord exposées sur des podiums par de grands créateurs, elles terminent ensuite dans les chaînes de prêt-à-porter quelques mois plus tard.

Repenser la mode en profondeur

En privant le public de cette édition, la Suède, patrie de la célèbre enseigne H&M, risque d'engendrer une perte d'investissements considérable pour de nombreuses marques. Néanmoins, le Conseil suédois de la mode espère ainsi bousculer les codes établis et contrer cette tendance de la mode jetable, aussi appelée «fast fashion».

La principale Fashion Week d'Europe du Nord sera totalement repensée et tournée vers une mode moins énergivore. Un programme incubateur sera prochainement mis en place pour encourager les créateurs responsables émergents et le nouveau format de la Fashion Week suédoise, résolument plus respectueux de la planète, sera présenté à l'automne.

Ton opinion