Publié

Euro 2020La Suède tient en échec une équipe d’Espagne peu inspirée

La Roja, pour son entrée en lice dans le championnat d’Europe, a dû se contenter d’un match nul et vierge face à des Suédois très solides défensivement.

par
Florian Paccaud
Victor Lindelöf et les Suédois ont tenu le choc contre Alvaro Morata et les Espagnols.

Victor Lindelöf et les Suédois ont tenu le choc contre Alvaro Morata et les Espagnols.

AFP

A Séville, l’équipe d’Espagne a dû se contenter d’un partage des points contre la Suède, lundi soir dans le groupe E de l’Euro 2020 (0-0). Malgré une large domination (852 passes réussies contre 103, 75% de possession), la Roja n’est pas parvenue à trouver la faille face à l’arrière-garde scandinave. Une grosse déception pour les locaux, contre des Suédois regroupés derrière, mais qui se sont tout de même procurés les deux plus grosses occasions du match.

Dans un duel opposant deux équipes perturbées par le Covid ces derniers jours – Dejan Kulusevski et Mattias Svanberg dans les rangs suédois, le capitaine Sergio Busquets côté espagnol – la Roja a rapidement pris le jeu à son compte. Monopolisant le cuir, la sélection de Luis Enrique a dû attendre la 16e minute pour se ménager sa première occasion: Koke, sur le flanc droit, a déposé le ballon sur la tête de Daniel Olmo, mais la reprise de l’attaquant de Leipzig a a été repoussée du bout des doigts par Robin Olsen.

Un poteau pour la Suède

Face à un bloc défensif suédois très compact, les locaux ont dû attendre une erreur adverse pour se créer leur 2e occasion: sur un ballon mal dégagé, Koke a récupéré dans la surface, mais la frappe du milieu de l’Atlético est passée de peu à côté. Le capitaine des Colchoneros s’est à nouveau mis en évidence peu avant la demi-heure: sur un centre d’Olmo, Koke, qui fêtait sa 50e sélection, a vu sa tentative passer juste par-dessus.

Poursuivant sa domination stérile (80% de possession de balle après 30 minutes de jeu), la Roja a bien cru ouvrir le score lorsque Marcus Danielson a manqué son intervention, permettant à Alvaro Morata de se retrouver en position idéale. Mais l’attaquant de la Juve a manqué le cadre. Et sur un contre suédois, Alexander Isak a bien failli refroidir les ardeurs des quelque 17’000 spectateurs juste avant la pause. Bien lancé par Marcus Berg, le joueur de la Real Sociedad s’est joué d’Aymeric Laporte avant d’armer sa frappe. Le portier espagnol était battu mais Marcos Llorente a sauvé son équipe du bout du pied, repoussant le ballon sur le poteau. Un avertissement sans frais pour l’Espagne.

Berg manque une montagne

Au retour des vestiaires, la situation d’attaque-défense s’est poursuivie, avec une Roja peinant à trouver des solutions. Morata a tout de même pu profiter d’un double rebond favorable pour décocher un tir à l’entrée de la surface. Mais à nouveau, il a manqué le cadre, provoquant quelques sifflets dans les tribunes. N’arrivant pas à changer de rythme, les champions d’Europe 2008 et 2012 ont commencé à s’endormir. Et les Suédois ont bien failli en profiter: Isak s’est amusé avec 3 adversaires et a offert un caviar à Berg, tout seul dans les 5 mètres. Mais ce dernier, surpris d’avoir reçu un si bon ballon, a manqué un but tout fait.

Luis Enrique a bien tenté d’injecter du sang frais à ses troupes, mais la chaleur du stade de La Cartuja a continué à bercer les Espagnols, manquant de tranchant et de précision – cinq tirs cadrés – pour mettre hors de position l’arrière-garde de l’équipe la plus âgée du tournoi. Jusqu’à la 90e, où Gerard Moreno, bien servi par Pablo Sarabia aux 5 mètres, a failli jouer les sauveurs. Mais Olsen s’est fait l’auteur d’un superbe arrêt réflexe, conduisant au premier 0-0 du tournoi. «Qu’est-ce qui n’a pas marché ? On n’a pas concrétisé toutes les occasions que l’on a eues, a concédé Luis Enrique. Mais c’est un match qu’on aurait pu perdre si on avait eu de la malchance».

L’Espagne devra se corriger le tir samedi (21h) face à une Pologne qui aura soif de revanche, après son revers initial contre la Slovaquie (2-1). Cette dernière défiera elle les Suédois vendredi (15h).

Classement groupe E

Classement groupe E

Ton opinion

55 commentaires