02.08.2020 à 10:35

Vaccin contre le Covid-19

La Suisse à la traîne, «faute d’argent»

Tout est prêt dans six des plus importants hôpitaux du pays pour mener la première étude à grande échelle d'un vaccin contre le Covid-19. S’il reste 8 millions de francs à réunir, l’OFSP ne souhaite pas s’en acquitter.

de
ats/szu
La recherche d’un vaccin contre le Covid-19 bat son plein dans le monde entier.

La recherche d’un vaccin contre le Covid-19 bat son plein dans le monde entier.

Keystone

Dans les prochaines semaines, 1000 personnes en Suisse pourraient recevoir un éventuel vaccin de la société américaine Moderna, avance la NZZ am Sonntag. Selon les résultats des premiers essais rendus publics fin juillet, celui-ci a déclenché une réponse immunitaire «robuste» et empêché la réplication du virus dans les poumons et le nez des singes. Une avancée qui donne de l’espoir au monde entier, mis à mal depuis six mois par la crise sanitaire.

Ainsi, tout serait prêt dans six des grands hôpitaux suisses pour mener à bien cette première grande étude d’un vaccin contre le Covid-19. Cependant, il manquerait 8 millions de francs à l'entreprise pour concrétiser son projet.

Une demande en ce sens a été déposée auprès de l'Office fédéral de la santé publique, il y a un mois. Si la requête est restée jusqu'à présent sans réponse, c’est que l’office n'est officiellement pas responsable du financement des essais cliniques faits par les entreprises pharmaceutiques. «Nous n’avons pas prévu de financer des études sur le vaccin contre le Covid-19», déclare un porte-parole, qui ne précise pas s’il s’agit d’une réponse définitive ou d’un simple report de décision.

Une chose est sûre: le temps est compté. Outre la question du financement, le test doit également être approuvé par Swissmedic, ce qui peut prendre jusqu'à 60 jours. L'autorité chargée de surveiller le marché des produits thérapeutiques signale toutefois qu’elle travaille «d'arrache-pied» pour traiter la demande qui a été déposée.

Alors que l'UE ou les Etats-Unis ont déjà réservé pour leur population de grandes quantités de futurs vaccins, la Suisse n'a pas encore conclu de contrat avec des entreprises les mettant au point. Un coup d'œil à l'étranger montre que 60’000 personnes reçoivent déjà deux vaccins différents dans le cadre d'essais cliniques. La moitié des candidats a reçu le principe actif de la société Moderna, que Lonza, entre autres, fabrique à Bâle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!