Mondial 2014: La Suisse a-t-elle encore ses chances au Brésil?
Actualisé

Mondial 2014La Suisse a-t-elle encore ses chances au Brésil?

La presse romande est partagée quant aux possibilités réelles de l'équipe de Suisse à quelques jours du match face au Honduras. Qu'en pensez-vous?

par
pbi

La une du cahier sport du «Sonntags Blick» est éloquente: «Hopp Schwitz!» Le tabloïd présente d'abord les dix questions en suspens en vue du match crucial face au Honduras. Parmi celles-ci: la forme de Shaqiri, la place de Dzemaili ou encore les conditions climatiques que trouveront les Suisses dans la forêt amazonienne à Manaus. Le journal donne la parole à la star de l'équipe Xherdan Shaqiri. Dans cette interview, le milieu de terrain du Bayern se veut rassurant sur sa forme physique: «Je me sens en forme, aucun doute là-dessus. Même si je n'ai pas marqué et n'ai pas fait de passe décisive, je suis toujours en mouvement et j'arrive à créer le danger».

Toujours en Suisse alémanique, la «NZZ am Sonntag» trace le bilan du sélectionneur helvétique. En effet, mercredi pourrait être le dernier match de l'entraîneur à la tête de la sélection nationale. Remettant en cause la capacité de ce dernier à favoriser une bonne cohésion dans le groupe, le dominical zurichois rappelle les quatre plus grosses désillusions qu'a connu l'équipe de Suisse ces 20 dernières années. De la défaite 0-1 en Azerbaïdjan en vue de la qualification de la Coupe du Monde 1998 sous l'ère Rolf Fringer à la déroute contre l'Islande en septembre 2013, la «NZZ »ne se veut pas rassurante quant aux chances helvétiques. Un portrait des forces et faiblesses du sélectionneur comme un chant du cygne avant de passer à autre chose.

Si nos voisins alémaniques sont partagés entre l'optimisme et la désillusion, en Romandie «Le Matin Dimanche» joue la carte du réalisme. Il reste un match sur lequel se jouera «la survie». La dernière rencontre contre le Honduras il faut la voir comme «un ultimatum pouvant devenir une chance, car mercredi le groupe Suisse n'aura plus le choix, et encore moins d'excuses». L'envoyé spécial du Matin présente une Suisse qui se cherche encore et pourrait enfin trouver les ressources qui sont les siennes: «Tout au fond de ses tripes, la Suisse doit trouver la force de faire exploser le carcan qui semble enfermer son talent».

Le journal romand revient également sur la blessure de Von Bergen en rappelant que les trois dernières compétitions internationales ont été émaillées par des pépins physiques. L'épaule de Senderos en 2006 contre la Corée du Sud, les genoux fragiles de Müller en 2008 qui ont mis de côté Grichting et, en 2010, Senderos qui se blesse à une cheville durant le match contre l'Espagne. N'oublions pas, évidemment, la terrible blessure d'Alex Frei en ouverture d'Euro 2008 contre la République Tchèque.

Les trois dominicaux s'accordent néanmoins sur un point: mercredi, il faudra tout le soutien des Suisses derrière leur équipe nationale.

Ton opinion