Actualisé 01.09.2015 à 13:51

Saint-Gall

La Suisse anticipe un flot de migrants à Buchs

Les premiers trains chargés de migrants arrivent à Vienne. Si la plupart des réfugiés veulent poursuivre vers l'Allemagne, La Suisse prévoit un afflux à Saint-Gall.

Quelque 3650 migrants partis en train de Budapest sont arrivés à Vienne lundi, a annoncé mardi la police autrichienne. Et les autorités suisses prévoient que nombre d'entre eux pourraient se diriger vers la Suisse et s'attendent à un afflux à la gare de Buchs (SG).

«Ces trois dernières semaines, plus de 150 migrants ont déjà franchi la frontière», a indiqué le porte-parole de la police cantonale saint-galloise, Hanspeter Krüsi, à l'émission de la SRF Heute Morgen. Les autorités attendent l'arrivée du train de nuit en provenance de Budapest.

La Suisse redoute dorénavant un flot bien plus important après que les autorités hongroises ont autorisé lundi le départ des migrants en train, en dépit de l'absence de visas de beaucoup d'entre eux. «Nous sommes en train de vérifier combien parmi eux sont des demandeurs d'asile», a déclaré le porte-parole de la police, Patrick Maierhofer.

Départs en train

Les autorités hongroises avaient empêché le départ de ces migrants qui se trouvaient depuis plusieurs jours dans des camps improvisés dans les gares de Budapest, avant de finalement décider de les laisser partir.

Un grand nombre d'entre eux a passé la nuit de lundi à mardi dans la gare de Westbahnhof à Vienne, espérant poursuivre leur voyage vers l'Allemagne, qui a assoupli la semaine dernière les conditions d'octroi du statut de réfugiés aux Syriens fuyant leur pays.

D'autres migrants, pour la plupart dépourvus de visas, ont pu monter lundi dans des trains à destination de Salzbourg ou de Munich. Un train en provenance de la capitale hongroise avec environ 400 migrants à son bord est ainsi arrivé lundi soir en Bavière. (ats)

La gare de Budapest évacuée

La gare internationale de Budapest était en cours d'évacuation mardi matin et le trafic suspendu en raison de l'afflux de centaines de migrants qui tentaient de monter à bord de trains pour l'Autriche et l'Allemagne, a rapporté un journaliste.

«Aucun train n'arrivera ni ne partira de la gare de Keleti jusqu'à nouvel ordre. Nous demandons à tout le monde de quitter les lieux», a annoncé un message diffusé par haut-parleur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!