Coupe Davis: La Suisse au Kazakhstan
Actualisé

Coupe DavisLa Suisse au Kazakhstan

La Suisse devra aller défendre sa place dans le Groupe mondial au Kazakhstan (17-19 septembre).

Battus en mars au 1er tour de la Coupe Davis par l'Espagne, les hommes du capitaine Severin Lüthi devraient normalement se frotter à Evgeny Korolev (ATP 73), Andrey Golubev (ATP 75) et Mikhail Kukushkin (ATP 134).

Si le classement des trois joueurs de 22 ans n'a rien de trop effrayant, il n'en est pas de même du long déplacement vers Astana. Ce d'autant plus que ce barrage est programmé la semaine suivant l'US Open. Reste donc à savoir si Roger Federer sera du voyage pour sauver une nouvelle fois la place de la Suisse parmi l'élite.

Federer n'a rien décidé

«Il était possible de devoir effectuer des déplacements périlleux, en Amérique du Sud (réd: Brésil ou Colombie) ou en Afrique du Sud notamment, relevait Roger Federer. Ce barrage aura lieu dans quatre mois, et je n'ai pas encore pris de décision. Je vais en parler avec Severin (Lüthi) et les autres joueurs. Je pourrais arrêter ma décision dans les prochaines semaines.»

«Affronter cette formation n'a rien de spécial», estimait pour sa part Stanislas Wawrinka, bien concient que la présence de Roger Federer rendrait la tâche des Helvètes plus aisées. «Le Kazakhstan possède de bon joueurs, mais n'aligne pas une grande équipe. Nos chances de succès seront très grandes. Notre équipe sera très forte si tout le monde est présent.»

Première pour le Kazakhstan

Outre leur âge, Korolev, Golubev et Kukushkin partagent le même parcours, soit une naissance en Russie et une naturalisation récente, la Fédération kazakhe souhaitant monter une équipe de Coupe Davis performante. Sur le circuit, Korolev et Golubev ont notamment fait parler d'eux en atteignant une finale. Le premier à Delray Beach en 2009, le deuxième à St-Pétersbourg en 2008.

Face à la Suisse, le Kazakhstan jouera pour la première fois de son histoire un barrage pour l'accession dans le Groupe mondial. Le pays, situé entre Asie centrale et Europe orientale, a obtenu sa place en dominant successivement la Corée du Sud (5-0) et la Chine (4-1) dans la zone Asie/Océanie.

Ironie du sort, le président de Swiss-Tennis René Stammbach et Bulat Utemarov, président de la fédération du Kazakhstan, avaient signé en mars 2009 un partenariat. Cet accord concerne notamment la mise à disposition pendant 16 semaines par an d'Eric van Harpen, l'ancien coach de l'équipe helvétique de Fed Cup. (si)

Ton opinion