Publié

CoronavirusLa Suisse augmente son arsenal avec le vaccin de Moderna

La Confédération va recevoir plus de 1,5 million de doses du vaccin contre le Covid-19 d’ici à la fin février. Les autorités appellent encore à respecter les mesures sanitaires et les gestes barrières.

Le vaccin de Moderna a été autorisé mardi par Swissmedic.

Le vaccin de Moderna a été autorisé mardi par Swissmedic.

AFP

La Suisse a donné mardi son autorisation de mise sur le marché à un deuxième vaccin anti-Covid, celui de l’américain Moderna, après celui de Pfizer-BioNTech utilisé depuis décembre dans le pays alpin.

Quelque 200’000 doses du nouveau vaccin devraient arriver dès mercredi, a indiqué Nora Kronig, responsable de la direction internationale de l’OFSP. A ce stade, le pays est en mesure «de vacciner 4% de la population adulte sur un régime de deux doses», a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse. Au 18 janvier, la Suisse aura reçu 560’750 doses de vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna et un million de doses sont attendues pour février.

L’autorisation est pour le moment limitée, tout comme pour le vaccin de Pfizer/BioNTech, a souligné Philippe Girard, directeur adjoint de Swissmedic, devant la presse. En effet, une autorisation normale n’a pas pu être donnée compte tenu de l’absence d’études sur l’efficacité du vaccin ou sa sécurité pour les femmes enceintes.

Des études sont en cours sur ces sujets. «Une fois qu’elles seront complètes et qu’elles nous parviendront, une autorisation normale pourra être envisagée», a poursuivi le directeur adjoint.

Même si le nombre de morts et d’hospitalisations est en baisse en Suisse, les chiffres de la pandémie restent assez mauvais, a estimé Patrick Mathys, responsable de la gestion de crise du ministère de la Santé. Le taux de positivité des tests est encore très élevé à 16,4%. «La présence du nouveau variant (du coronavirus, plus contagieux) nous préoccupe», a-t-il ajouté, lors du même point de presse.

Les variants provoquent l’inquiétude

La Suisse a développé ses capacités de séquençage pour détecter plus rapidement le variant et a, pour l’heure, détecté 127 cas d’infection liée à un variant du coronavirus, 86 des cas au variant britannique et 5 au variant sud-africain.

Pour les 36 cas restants, les autorités ne sont pas en mesure d’établir le type de variant, certains tests s’appuyant sur une méthode plus rapide mais moins précise, a indiqué M. Mathys. Il estime que 5 à 6% des tests positifs en Suisse sont actuellement liés à ces variants, ce taux était de seulement 1,4% lors de la première semaine de 2021.

Les vaccinations ont désormais commencé dans tous les cantons, le tout sans anicroche des stocks encore limités qui provoque une certaine frustration. Les autorités attendent désormais les premiers retours chiffrés de la part des cantons, a ajouté Nora Kronig. Ce contrôle deviendra ensuite hebdomadaire.

La responsable de la direction internationale de l’OFSP n’a pas oublié de rappeler l’importance du respect des mesures sanitaires et des gestes barrières, même si les vaccins donnent un signal positif. Elle demande encore un peu de patience et de responsabilité collective pendant quelques mois. «C’est un message difficile à entendre, tout le monde a envie d’en finir», a-t-elle reconnu.

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!