Deutschland Cup: La Suisse bute encore sur l'Allemagne
Actualisé

Deutschland CupLa Suisse bute encore sur l'Allemagne

Six mois après son échec en quarts de finale du Championnat du monde, la Suisse a subi une nouvelle fois la loi de l'Allemagne.

Les jeunes suisses ont perdu contre les Allemands.

Les jeunes suisses ont perdu contre les Allemands.

Les joueurs helvétiques se sont inclinés 2-1 contre la «Mannschaft», qui a remporté ainsi la Deutschland Cup à Munich. La sélection helvétique s'était idéalement placée pour remporter le tournoi samedi grâce à son succès 2-1 contre le Team Canada.

Dimanche, dans une Olympiahalle où régnait une ambiance digne du championnat du monde, la Suisse a subi une leçon de réalisme de la part de la troupe de l'entraîneur Uwe Krupp. Les jeunes pousses helvétiques ont à nouveau livré un match remarquable, mais les Allemands ont fini par passer l'épaule. Cette fois-ci, la différence s'est située au niveau des gardiens. Dennis Endras a joué au niveau qui était le sien lors du Mondial de Mannheim. En revanche, Daniel Manzato, qui avait rejoint samedi l'équipe de Suisse, n'a pas semblé à son avantage sur l'égalisation allemande (39e).

La sélection du coach Sean Simpson avait réussi l'exploit d'ouvrir le score et de battre ainsi ce phénoménal Endras par le Biennois Kevin Lötscher. La Suisse exploitait ainsi avec succès une période de supériorité numérique. Alors que Julien Sprunger venait de manquer une occasion en or à la suite d'une superbe ouverture de Manzato, Lötscher ne tremblait pas au moment d'affronter Endras (34e). Le Haut-Valaisan marquait ainsi son premier but sous le maillot national.

Mais les Suissses se laissaient surprendre à la 39e lorsque Simon Danner parvenait à tourner derrière la cage helvétique et à glisser le puck derrière la ligne alors que Manzato n'avait pas réagi assez vite. Le verdict du match tombait à la 46e minute quand Pietta plaçait un tir que Manzato ne voyait pas partir. Un mauvais but. Mais une fois que les Allemands ont pris l'avantage, ils n'ont plus lâché leur os. Dans une patinoire déchaînée, ils pouvaient ainsi remporter leur deuxième succès de suite dans ce tournoi.

Sprunger sans réussite

La sélection helvétique aurait sans doute pu prétendre à la victoire si Julien Sprunger s'était trouvé dans un jour de grâce. Mais l'attaquant de Gottéron a été boudé par la réussite face à des adversaires qui ne l'ont pas ménagé. Le Fribourgeois a raté trois occasions nettes qui auraient sans doute assuré le succès puisque, sur le plan défensif, la Suisse a été une nouvelle fois remarquable. Avant de se faire surprendre, Manzato a réussi quelques arrêts spectaculaire comme lors de sa parade de la mitaine à la 5e sur tir du capitaine Wolf.

Cette fois-ci, la Suisse ne possédait pas dans ses rangs un finisseur du talent de Damien Brunner, auteur des deux buts contre le Team Canada dans un match qui s'est terminé sur un final renversant. La Suisse avait bénéficié d'un penalty à la dernière seconde de la prolongation après qu'un défenseur allemand a bougé la cage alors que Brunner avait marqué. Les arbitres ont finalement décidé d'accorder un penalty aux Suisses. L'attaquant zougois n'a pas tremblé au moment de l'exécuter et est parvenu à faire se coucher le portier Brathwaite avant de le battre. De la belle ouvrage. (ats)

Ton opinion