Actualisé 07.11.2008 à 10:15

Marché du travail

La Suisse compte à nouveau plus de 100'000 chômeurs

Le nombre de chômeurs en Suisse a augmenté au mois d'octobre.

Le nombre de chômeurs en Suisse a augmenté au mois d'octobre, franchissant pour la première fois depuis avril la barre des 100'000. Il a atteint 100'471, soit une hausse de 4491 par rapport à septembre. Le taux de chômage est ainsi passé de 2,4 à 2,5%.

Le nombre de chômeurs a toutefois reculé de 1586, en comparaison avec le même mois de 2007. Le chômage des jeunes (15 à 24 ans) a diminué en octobre de 150 personnes (-0,9%), passant à 16 998. Par rapport à octobre 2007, il a reculé de 693 personnes (-3,9%), a indiqué vendredi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Par canton, le taux de chômage a fortement augmenté en Valais: il est remonté de 0,3 point à 2,8%, soit au même niveau qu'en octobre 2007. Cette hausse est avant tout liée à des variations saisonnières dans les professions liées au tourisme, indique le Service de presse du canton du Valais.

Dans le Jura, le taux de chômage a également progressé de 0,3 point pour se fixer à 3,1%. Dans les cantons de Vaud (taux de 3,9%), Genève (5,6%), Neuchâtel (3,3%) et Berne (1,7%), la hausse n'est que de 0,1 point. A Fribourg, le taux de chômage est resté inchangé en octobre à 2,5%.

Ralentissement conjoncturel

La grande part (environ les trois quarts) de la hausse du chômage en octobre est due à des facteurs saisonniers, a déclaré à l'ATS Serge Gaillard, directeur de la division du travail du SECO. Les cantons à vocation touristique comme les Grisons (& 0,5 point), le Valais (& 0,3) et le Tessin (& 0,5) ont été les plus touchés.

La situation ne devrait pas pour autant s'arranger les prochains mois car la détérioration de la conjoncture commence à se faire sentir sur le marché du travail, a ajouté M. Gaillard. Le nombre de chômeurs pourrait s'élever à 140'000 à fin 2009, a-t-il précisé dans la presse dominicale alémanique. Le taux de chômage devrait dès lors grimper à 3,5% de la population active.

Comme le produit intérieur (PIB) va tomber en dessous de 1%, le nombre de chômeurs devrait s'élever à 120'000 en moyenne annuelle, ce qui représente un taux de 3%, a précisé à l'ATS M. Gaillard.

Par branche d'activité, la plus forte hausse a été enregistrée en octobre sans surprise dans l'hôtellerie et restauration (18,5%). Dans le bâtiment et génie civil (& 10,1%), la progression est due de manière partagée à des facteurs conjoncturels et saisonniers.

Moins de places vacantes

L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits est également reparti à la hausse en octobre. Leur nombre s'est chiffré à 151'390 personnes, soit 5453 de plus que le mois précédent mais 6068 de moins qu'au même mois de l'année précédente.

Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP a diminué de 586 en octobre, passant à 13'546. Il a diminué de 727 places par rapport au même mois de l'année précédente, ajoute le SECO.

Concernant le chômage partiel, les réductions de l'horaire de travail ont touché 383 personnes au mois d'août 2008, soit 61 de moins (-13,7%) que le mois précédent. Le nombre des entreprises ayant eu recours à de telles mesures a diminué de 6 unités (-11,8%), passant à 45, celui des heures perdues reculant de 25,4% à 23'368.

L'année précédente à la même époque (août 2007), le chômage partiel avait sévi dans 53 entreprises, touchant 277 personnes et entraînant la perte de 22'602 heures de travail. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!