Actualisé 24.11.2008 à 17:09

RDC

La Suisse condamne l'assassinat d'un journaliste de Radio Okapi

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) condamne l'assassinat d'un journaliste de Radio Okapi.

Abattu vendredi dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), Didace Namujimbo a été inhumé lundi en présence de plus de 500 personnes.

Dans un communiqué, le DFAE se dit extrêment préoccupé par cette attaque contre la liberté de la presse dans la région. Exprimant sa profonde sympathie à la famille de la victime et à la fondation suisse Hirondelle, qui gère ce projet radiophonique, il demande que toute la lumière soit faite sur les assassinats.

M. Namujimbo est le deuxième journaliste de Radio Okapi à avoir été assassiné après Serge Maheshe le 13 juin 2007. Il avait mené d'intenses recherches sur les circonstances de l'assassinat de son collègue et sur le problème des viols, largement répandus dans le pays.

«Dans ce combat inégal, la violence l'a emporté sur l'humanité», déplore le DFAE. Soutenue par la Direction pour la coopération et le développement (DDC), Radio Okapi est parrainée par les Nations Unies.

Minute de silence

La cérémonie en mémoire de M. Namujimbo a rassemblé plus de 500 personnes lundi au quartier général de la Mission des Nations unies en RDC (Monuc) pour l'est de la RDC à Bukavu, a rapporté l'AFP.

Lors de l'hommage, ponctué par une minute de silence et l'hymne congolais, plusieurs intervenants ont réclamé justice. Le cortège s'est ensuite dirigé vers la cathédrale de Bukavu. Didace Namujimbo devait être enterré dans le cimetière où repose Serge Maheshe.

Une enquête a été ouverte par le procureur de la République du Sud-Kivu. Pour l'assassinat de Serge Maheshe, trois civils avaient été condamnés à mort en mai 2008 au terme d'un procès marqué par de constantes violations du droit, selon des observateurs. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!