La Suisse conserve sa Cup en toute décontraction
Actualisé

La Suisse conserve sa Cup en toute décontraction

Vainqueurs de la France 5-2 dimanche, les Suisses ont glané leur 3e succès en autant de rencontres dans la Skoda Cup ce week-end à Malley.

«Son» tournoi était déjà gagné. «Sa» coupe acquise l'an dernier était déjà défendue avant le coup d'envoi. Dès lors, l'équipe de Suisse a pu aborder sans pression, hier, son dernier match du week-end, contre la France. Et, surtout, elle a pu faire et se faire plaisir, offrant un spectacle tout autre que lors de ses deux premières victoires – 2-0 contre l'Allemagne vendredi, 2-1 contre la Slovaquie samedi. Les hommes de Ralph Krueger ont ainsi aisément battu (5-2) leur premier adversaire des prochains Mondiaux de Québec (3 mai).

Maintenant, quels enseignements tirer de cette Skoda Cup? D'abord les motifs de satisfaction: la Suisse est toujours aussi solide – 9 victoires en 10 rencontres cette saison. Ensuite la rigueur défensive, chère à Kruger, est toujours au top (3 buts encaissés ce week-end). Enfin l'amalgame proposé par la 2e ligne d'attaque (Sprunger-Reichert-Monnet) est très prometteur. Plus inquiétant: le power-play.

Pauvre, pour ne pas dire médiocre, lors des deux premiers matches, il est toutefois apparu un peu plus efficace contre la France (2 buts). Enfin, le point d'interrogation: le secteur offensif. En dépit des nombreuses situations dangereuses devant les filets allemands et slovaques, Sprunger et consorts ne l'ont que très rarement fait trembler. Affaire à suivre en mai à Québec.

Maxime Huber, Malley

Ton opinion