Nuage radioactif: La Suisse continue d'être épargnée
Actualisé

Nuage radioactifLa Suisse continue d'être épargnée

La Suisse reste épargnée par les particules qui se sont échappées de la centrale nucléaire de Fukushima.

Jeudi, les stations au sol n'ont mesuré aucune augmentation de la radioactivité artificielle.

Les cinq filtres à air de grand volume (filtre d'aérosol) de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) situés dans les cantons de Fribourg, Genève, Tessin, Thurgovie et Argovie ont détecté des traces d'éléments radioactifs dont la valeur est inférieure à un millionième de la valeur limite d'immission, lit-on sur le site internet de l'OFSP.

Cela signifie qu'il n'y a pas eu d'exposition à la radioactivité artificielle. L'accident au Japon n'a pour l'heure aucune conséquence pour la santé de la population, selon l'OFSP, qui surveille constamment la situation en collaboration avec l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) et la centrale nationale d'alarme (CENAL).

Les filtres des cinq stations sont changés chaque jour. Ils sont envoyés au laboratoire et mesurés à l'aide d'un détecteur de spectrométrie gamma.

Des mesures ont aussi été effectuées en altitude. Mercredi, un appareil des Forces aériennes suisses, un F-5 E Tiger équipé d'instruments spécifiques, a survolé durant une heure la Suisse pour procéder à des contrôles de radioactivité dans l'air. Les résultats seront disponibles vendredi matin.

(ats)

Ton opinion