Conseil des droits de l'homme: La Suisse contre la peine de mort au Brunei
Publié

Conseil des droits de l'hommeLa Suisse contre la peine de mort au Brunei

La Confédération s'est positionnée contre la peine capitale pour les homosexuels au Brunei. Elle a demandé l'abolition de la peine de mort.

Le sultan Hassanal Bolkiah veut durcir la charia dans son pays.

Le sultan Hassanal Bolkiah veut durcir la charia dans son pays.

AFP

La Suisse souhaite que Brunei révise la récente modification controversée de son Code pénal qui prévoit la peine capitale pour des actes homosexuels et d'adultère. Vendredi à Genève, elle a dit attendre «des actions concrètes».

Après le tollé dans cette affaire, le sultanat avait décidé un moratoire sur son application. Mais devant le Conseil des droits de l'homme, la Suisse a recommandé une abolition de cette modification lors de l'Examen périodique universel (EPU) de ce pays.

Ce dispositif contesté ne criminalise pas les personnes en fonction de leur identité sexuelle, a affirmé de son côté le vice-ministre des Affaires étrangères du Brunei, Dato Erywan Mohn Yusof. Il demande seulement que de tels actes soient limités à un contexte privé.

La Suisse appelle encore cet Etat à devenir partie aux Pactes internationaux sur les droits civils et politiques et sur les droits économiques, sociaux et culturels. Mais aussi à la Convention contre la torture. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion