Hockey - Deutschland Cup: La Suisse crée une petite sensation
Actualisé

Hockey - Deutschland CupLa Suisse crée une petite sensation

La jeune sélection suisse a remporté son premier match de la Deutschland Cup l'opposant à la Slovaquie 2-0 (0-0 1-0 1-0), à
l'Olympiahalle de Munich.

Julien Sprunger a marqué le premier but.

Julien Sprunger a marqué le premier but.

L'équipe de Suisse a créé une petite sensation en s'imposant 2-0 contre la Slovaquie lors de son premier match de la Deutschland Cup à Munich. Dans le majestueux cadre de la Olympiahalle, Julien Sprunger en supériorité numérique et Damien Brunner ont donné la victoire aux Suisses. Mais ce succès porte aussi la patte du portier Benjamin Conz, qui a déjà réussi un blanchissage pour sa deuxième sélection !

Après le spectacle pénible vu mardi à Kloten, l'équipe de Suisse a réussi un étonnant retournement de situation. En deux jours d'entraînement, Sean Simpson a mais sur pieds une équipe solide malgré son côté expérimental. «Je dois avouer que cette victoire m'a surpris, relevait le coach national au moment de l'interview. Quand nous avons pris connaissance de la composition de la Slovaquie avec huit joueurs évoluant en Russie et certains qui avaient joué en NHL, nous avions des doutes.»

Des doutes qui furent rapidement levés. Le jeu des Suisses avait retrouvé de l'allure. «N'oubliez pas que mardi contre le Canada, il y avait 15 néophytes et qu'il fallait aussi s'adapter à un nouveau style de jeu», relevait Julien Sprunger pour expliquer la métamorphose entrevue à Munich. «Nous avons livré un grand match défensivement. Nous n'avons pratiquement jamais dû courir après un puck insaisissable et nous avons marqué des buts au bon moment.»

Conz et Bykov brillent

Face à une Slovaquie qui alignait des grands noms comme Marcel Hossa ou Dominik Granak, les joueurs helvétiques n'ont montré aucun complexe. Ils auraient pu ouvrir la marque dès la première période par Du Bois ou Schnyder. Conz a réussi l'arrêt déterminant du match à la 23e face à Somik.

Dès lors, les Suisses se sont montrés plus audacieux. Sprunger a ouvert la marque en supériorité numérique (39e) après un tir de Diaz renvoyé par le gardien. Brunner a assommé les Slovaques (51e) en reprenant un mauvais renvoi. L'attaquant de Zoug avait manqué l'ouverture du score après un bijou de passe de... Conz (23e) en tirant au-dessus de la cage.

Benjamin Conz a une nouvelle fois impressionné par son calme. Il a repoussé 22 tirs des Slovaques. «J'estime que je n'ai pas eu beaucoup de travail. L'équipe a beaucoup mieux joué qu'à Kloten. Elle a appliqué le système à fond. Les joueurs revenaient bien en arrière lorsque le puck était perdu. C'est toujours agréable de vivre un blanchissage mais le plus important, c'était la victoire», expliquait le Jurassien, qui ne devrait plus jouer en principe dans ce tournoi. Ce sera au tour de Genoni samedi, alors que la place est réservée pour Daniel Manzato dimanche.

Sean Simpson aura également apprécié le match d'Andreï Bykov. Le virtuose de Fribourg Gottéron a parfois désarçonné la défense slovaque par sa technique. Il est bien sûr très à l'aise aux côtés de son compère habituel Sprunger. Le troisième larron de la ligne était le néo-buteur de Kloten Simon Bodenmann (huit buts lors des six derniers matches de championnat). «Je sens que les automatismes commencent à s'instaurer avec lui», soulignait Sprunger.

La Suisse affrontera le Canada samedi (19h30), et l'Allemagne dimanche (20h15). A cette occasion, elle retrouvera en face d'elle le gardien Dennis Endras, véritable attraction du dernier championnat du monde où le portier allemand avait été élu dans le All Star Team. (ats)

Ton opinion